Les champignons lignivores : caractéristiques, culture et applications

Les champignons lignivores jouent un rôle essentiel dans la décomposition du bois et le recyclage des nutriments dans les écosystèmes forestiers. Dans cet article, nous explorerons les caractéristiques des champignons lignivores, les méthodes de culture et leurs applications potentielles dans les domaines culinaires, médicaux et industriels. Découvrez comment ces organismes fascinants peuvent enrichir notre compréhension de la nature et offrir des opportunités pour un avenir durable.

Les caractéristiques des champignons lignivores

Les champignons lignivores sont des organismes fongiques qui décomposent la lignine, un composant majeur du bois. Ils sont capables de dégrader ces polysaccharides (sucres complexes), qui constituent une grande partie des parois cellulaires des plantes, grâce à des enzymes spécifiques. En effet, la lignine résiste à la dégradation bactérienne, leur rôle de décomposeurs est donc primordial. Ainsi, ils participent activement au processus de décomposition du bois mort et à la libération des nutriments pour les plantes et le reste de la chaine trophique.

Les champignons cellulolytiques

Dans la définition large des champignons lignivores, on retrouve les champignons cellulolytiques. Ils sont capables de décomposer la cellulose, un autre polysaccharide constituant de la paroi cellulaire des plantes, et qui est également résistant à la décomposition microbienne.

Les champignons cellulolytiques sont aussi importants pour la décomposition de la matière organique dans les écosystèmes forestiers que les champignons lignivores.

Les champignons lignicoles sont à la base des écosystèmes forestiers.
Des champignons lignivores dĂ©composant des restes d’arbres sur le sol

Le rĂ´le Ă©cologique des champignons lignivores

Ces champignons sont appelĂ©s dĂ©composeurs primaires. Ce sont eux qui dĂ©butent le cycle de recyclage de la matière organique. Ces champignons se dĂ©veloppent gĂ©nĂ©ralement sur des troncs d’arbres morts ou des branches tombĂ©es. Certains champignons dits parasites, peuvent s’attaquer Ă  des arbres faibles et participent ainsi Ă  la sĂ©lection des individus sains. Ils sont essentiels au maintien de la santĂ© des forĂŞts.

Tous les champignons ne sont pas retrouvés sur toutes les espèces d’arbres, ils ont des adaptations spécifiques qui leur permettent de décomposer différentes essences de bois, à différents stades de décomposition.

Comment les champignons mangent-ils le bois ?

Les champignons peuvent donc dĂ©composer les molĂ©cules complexes du bois grâce Ă  des enzymes. Qu’est-ce que sont les enzymes ? Ce sont des genres de ciseaux Ă  molĂ©cules qui permettent aux champignons de dĂ©composer les longues molĂ©cules, en molĂ©cules plus petites. Une fois dĂ©coupĂ©es, ces molĂ©cules sont absorbĂ©es pour nourrir le mycĂ©lium des champignons ou bien relâcher dans la nature pour le reste de l’Ă©cosystème.

Voici quelques types d’enzymes que possèdent les champignons :

  • Les laccases : ces enzymes sont impliquĂ©es dans la dĂ©gradation de la lignine, en catalysant l’oxydation de certains composants de la lignine.
  • Les peroxydases : ces enzymes sont Ă©galement impliquĂ©es dans la dĂ©gradation de la lignine, en catalysant la formation de radicaux libres qui dĂ©gradent certains composants de la lignine.

    Ces deux types d’enzymes relâchent des molĂ©cules très « rĂ©actives » qui se lient Ă  d’autres molĂ©cules dans le bois et crĂ©er de nouvelle rĂ©action de dĂ©gradation.
  • Les cellulases : ces enzymes dĂ©gradent la cellulose en glucose.
  • Les hĂ©micellulases : ces enzymes dĂ©gradent l’hĂ©micellulose en sucres simples tels que le xylose et l’arabinose.
Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Mycologie spatiale : cultiver des champignons dans l'espace

Toutes ces molĂ©cules au nom bizarre finissant par « ose » sont des sucres simples, c’est le carburant de base aux champignons. Chaque champignon possède plus ou moins d’enzymes, mais en proportion variable.

Les champignons lignivores peuvent décomposer sur tous les types d'arbres
Des champignons lignivores poussant dans une prairie de conifère

La culture des champignons lignivores

La culture des champignons est relativement simple si on prend pour démarrer les bonnes espèces pour débuter. Je vous conseille ces quelques types de pleurotes pour vous lancer :

Pour le substrat, qui est la nourriture du champignon, vous l’aurez compris, vous aurez besoin d’une matière proche du bois, contenant de la lignine, comme la sciure de bois de feuillu ou la paille de cĂ©rĂ©ales. Pour plus d’informations sur les substrats de culture, je vous conseille de lire cet article.

Vous avez plusieurs mĂ©thodes de culture. La culture en extĂ©rieur et la culture en intĂ©rieur. Pour la culture en extĂ©rieur, je vous conseille cette vidĂ©o pour la crĂ©ation de cheville de bois et celle-ci, pour l’ensemencement du buche de bois en extĂ©rieur.

Pour la culture intérieure, il y a davantage de choses à savoir. Pour commencer, je vous conseille cet article sur les 7 étapes de la culture des champignons, essentiel à la compréhension du processus de culture.

Une fois que c’est fait, je vous conseille de lire les 4 paramètres de cultures et le matĂ©riel de base pour dĂ©buter la culture des champignons. Bonne culture 🙂

Les applications des champignons lignivores

Comme nous l’avons vu, la culture des champignons lignivores est relativement simple. Mais dès qu’il s’agit d’en faire le commerce, les conditions de culture doivent ĂŞtre très prĂ©cises. De nombreuses opportunitĂ©s commencent Ă  pointer le bout de son nez :

  • Culture des champignons comestibles et gourmets pour les particuliers, les restaurants. De nombreux sous produits-agricoles peuvent ĂŞtre valorisĂ©s de cette manière. Parmi les plus populaires, on trouve la pleurote, le shiitake et le maitake. Ces champignons sont riches en protĂ©ines, en fibres, en vitamines et en minĂ©raux, ce qui en fait des aliments nutritifs et sains.
  • Culture des champignons mĂ©dicinaux pour la production de nouvelles molĂ©cules, pour les naturopathes, les mycothĂ©rapeutes et en mĂ©decine traditionnelle pour leurs propriĂ©tĂ©s bĂ©nĂ©fiques pour la santĂ©. Par exemple, le Reishi ou le Trametes versicolor sont connus pour ses propriĂ©tĂ©s immunostimulantes et anti-inflammatoires.
  • Les champignons lignivores peuvent Ă©galement ĂŞtre exploitĂ©s dans des applications industrielles et environnementales, grâce Ă  leur capacitĂ© Ă  dĂ©grader la lignine et d’autres composĂ©s du bois. Par exemple, les enzymes produites par ces champignons peuvent ĂŞtre utilisĂ©es dans l’industrie pour remplacer la colle de la pâte Ă  papier, ou bien pour nettoyer l’environnement comme avec la mycoremĂ©diation.

Conclusion

Les champignons lignivores sont des organismes fascinants qui jouent un rĂ´le clĂ© dans la dĂ©composition du bois et le recyclage des nutriments dans les Ă©cosystèmes forestiers. Leur culture offre des opportunitĂ©s intĂ©ressantes pour la production de champignons comestibles et mĂ©dicinaux, ainsi que pour l’industrie. En approfondissant notre comprĂ©hension des champignons lignivores et en explorant leurs applications potentielles, nous pouvons contribuer Ă  un avenir plus durable et respectueux de l’environnement.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  L'histoire fascinante de la mycologie Ă  travers les âges
Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

Laisser un commentaire