Les 7 Ă©tapes de la culture de champignon

Les Ă©tapes de la culture du champignon sont nĂ©cessaires Ă  connaitre et comprendre si l’on veut au mieux apprĂ©hender le processus pour pouvoir le reproduire convenablement Ă  la maison. À travers le monde il existe une grande diversitĂ© de mĂ©thodes de culture. Il est compliquĂ© d’Ă©crire un guide complet de culture des champignons en un seul article. Mais j’espĂšre que celui-ci vous aidera un maximum. J’ai ici Ă©crit les 7 Ă©tapes les plus basiques pour faire pousser des champignons.

Le format vidĂ©o complĂ©mentaire de l’article !

La 1Úre des étapes de la culture de champignon : Obtenir du mycélium de champignon

Faire pousser des champignons commence par l’obtention de mycĂ©lium.

Mais qu’est ce que le mycĂ©lium? Si on fait l’analogie avec les vĂ©gĂ©taux, le mycĂ©lium de champignon correspondrait au stade plantule. Les spores, quant Ă  elles, seraient les graines. On peut trĂšs bien cultiver les champignons Ă  partir de spores, mais cela demande dĂ©jĂ  d’ĂȘtre un cultivateur expĂ©rimentĂ©.

Des liens pour obtenir du mycélium :

Le mycélium est souvent vendu sur grain, car les nombreux points de contacts favorisent l'inoculation du champignon sur le substrat. Les étapes de culture du champignon suivante dépende de la qualité intrinsÚque du mycélium.
Mycélium de Pleurote sur grain (Pleurotus oestreatus)

Étape n°2 : La prĂ©paration du substrat de culture

Une fois que vous avez choisi le type de champignon que vous allez cultiver, il vous faut préparer le substrat pour la culture. Le substrat est une matiÚre dont peut se nourrir le champignon. Typiquement des copeaux de bois, de la paille ou bien de la sciure.

Veillez Ă  bien avoir choisi un substrat adaptĂ© Ă  votre souche. Votre matiĂšre premiĂšre doit-ĂȘtre propre, sans pourritures ou mauvaises odeurs, sous peine de ne pas obtenir les rĂ©sultats attendus.

Pour prĂ©parer le substrat, pasteurisez ou stĂ©rilisez-le pour supprimer les organismes qui pourraient nuire Ă  la culture. Égouttez le, puis, attentez que le substrat baisse en tempĂ©rature sous la barre des 38°C avant de l’inoculer. Sinon le mycĂ©lium pourrait ĂȘtre endommagĂ©.

La prise de température est essentiel pour monitorer correctement la pasteurisation ou la stérilisation
Prise de tempĂ©rature avant inoculation dans un substrat de sciure enfermĂ© dans un vieux duvet que j’ai pasteurisĂ© Ă  chaud

Étape n°3 : L’inoculation du substrat

La propreté de soi, des éléments et du lieu dans lequel vous allez travailler sont corrélés à la réussite de la future colonisation, car les sources de contaminations sont nombreuses. Nettoyez donc le lieu dans lequel vous allez travailler, notamment votre surface de travail, vos mains et le contenant que vous avez choisi pour votre substrat.

Une fois le nettoyage fait, remplissez le contenant ( sac, poche ou un seau) avec le mycélium et le substrat.

Plus il y aura de mycĂ©lium, plus le substrat sera rapidement colonisĂ©. Le lardage ( le fait de mettre du mycĂ©lium dans le substrat) doit ĂȘtre entre 1% et 5% du volume pour des cultures en intĂ©rieur. Si vous cultivez en extĂ©rieur, vu que le substrat ne sera gĂ©nĂ©ralement pas pasteurisĂ© ou stĂ©rilisĂ© visez de 15 Ă  25% de mycĂ©lium.

Les myciculteurs qui ont lu cet article on aussi lu  Tout sur les substrats pour champignons

Si le contenant est gros, alternez une couche de substrat avec une couche de mycĂ©lium. S’il est petit, ajoutez le substrat, puis le mycĂ©lium et remuez-le. Celui-ci doit ĂȘtre bien tassĂ©, pour Ă©viter les poches d’air, mais pas non plus ultra compactĂ©. Lors de la fructification, les champignons avortĂ©s que pourraient contenir les poches d’air multiplient les risques de contamination.

Pour des raisons pratiques, choisissez un conteneur qui se ferme facilement pour maintenir l’humiditĂ© Ă  l’intĂ©rieur. Le mycĂ©lium en a besoin pour se dĂ©velopper de maniĂšre optimale.

La sciure de chĂȘne est un bon substrat de base pour la culture des champignons
Inoculation couche par couche de sciure pasteurisée avec du mycélium de pleurote

Étape n°4 : L’incubation du mycĂ©lium

Une fois dans le substrat, le mycélium a besoin de chaleur pour se développer. Selon la souche de champignon que vous avez choisi, entre 20 et 25°C est une température idéale.

VĂ©rifiez le taux d’humiditĂ© n’est pas nĂ©cessaire vu que votre conteneur doit-ĂȘtre fermĂ©.

À ce stade la lumiĂšre n’est pas non plus nĂ©cessaire.

Cette Ă©tape doit prendre entre 1 et 3 semaines maximum. Une fois la colonisation complĂšte, le champignon est prĂȘt pour fructifier.

La mycélium de la pleurote est agressif est se développe rapidement sur le substrat
Mycélium de pleurote sur sciure pasteurisée à J+14 aprÚs inoculation

Étape n°5: Initiation de la fructification

La fructification du champignon est le champignon en lui mĂȘme. Biologiquement il correspond Ă  son organe de reproduction que l’on nomme le carpophore.

Pour fructifier l’environnement du champignon doit ĂȘtre altĂ©rĂ©. Effectivement, les champignons produisent leurs fruits lorsque leur organisme est stressĂ©.

On provoque tout d’abord un choc physiologique un champignon. Celui ci peux-ĂȘtre effectuer en trempant entiĂšrement durant 12h la culture dans de l’eau, et/ou, en lui faisant passer une pĂ©riode Ă  basse tempĂ©rature ( typiquement le frigo) durant 24 Ă  48h.

Ce traitement donné à la culture est favorable pour initier la fructification.

Ensuite, le substrat doit parvenir Ă  ĂȘtre oxygĂ©nĂ© Ă  l’air libre.Les champignons ont besoin de bien respirer pour se dĂ©velopper au mieux. Si vous cultivez dans un seau, percez le au prĂ©alable ! Si vous cultivez dans un sac, faites des trous Ă  ce moment lĂ .

Vous pourrez sous peu enfin apercevoir les premiers primordias, appelĂ©es aussi tĂȘte d’Ă©pingle qui sont les « bourgeons » de vos futurs champignons. À ce stade il est primordial d’en prendre soin. Ils ont besoins de 98 Ă  100% d’humiditĂ©, le temps de devenir plus rĂ©silient aux variations de l’environnement. Donc humidifiez les trĂšs rĂ©guliĂšrement si l’hygromĂ©trie de votre piĂšce n’est pas assez Ă©levĂ©e.

Pour modifier les conditions environnementales propre Ă  la fructification, classiquement, on diminue ensuite la tempĂ©rature entre 15 et 20°C, ce qui est correcte pour une majoritĂ© des espĂšces. Et l’humiditĂ© est idĂ©al entre 80 et 95% suivant les espĂšces et enfin on procure une faible lumiĂšre durant 10 Ă  12h par jour.

Les primordias de pleurotes sortent du contenant en plastiques avec un trou prévus à cette effet. parmis les étapes de culture du champignon la plus délicate !
Les primordias de pleurote apparaissent Ă  J+24 aprĂšs inoculation

Étape n°6: Maturation et rĂ©colte

AprĂšs 1 Ă  3 semaines, suivant l’espĂšce et les conditions de cultures, les fruits devraient ĂȘtre prĂȘts Ă  ĂȘtre cueilli. Chaque champignon a une forme et une taille spĂ©cifique pour la rĂ©colte. Par exemple, les grappes de pleurotes sont prĂȘtes Ă  ĂȘtre rĂ©coltĂ©es lorsque leur extrĂ©mitĂ© se dentelle lĂ©gĂšrement et que la couleur s’en estompe. Autre exemple, les shiitakĂ©s se rĂ©coltent champignon par champignon entre 5 et 15 cm de diamĂštre.

Les myciculteurs qui ont lu cet article on aussi lu  Comprendre facilement l'efficacitĂ© biologique par rapport Ă  un rendement de champignons
Les pleurotes sont prĂȘtes Ă  ĂȘtre cueillit Ă  cette Ă©tape de culture lorsque le bord du carpophore se dentelle et se dĂ©colore
Pleurotes proches de la maturité pour la récolte

La derniÚre des étapes, n°7, de la culture de champignon: Phase de repos

La phase de repos se situe entre chaque récolte. Effectivement, un substrat de champignon peut produire plusieurs fois au court de son cycle. Le temps de repos dépend encore une fois de la variété du champignon et de la température de fructification.

Pour amĂ©liorer cette phase, la tempĂ©rature, la lumiĂšre et l’humiditĂ© doivent ĂȘtre diminuĂ©es pour rĂ©initialiser le processus de fructification. Entre 1 et 2 semaines suivant l’espĂšce et les conditions semblent une moyenne. Lorsque de nouveaux primordias apparaissent, faites retrouver Ă  la culture ces paramĂštres de fructification.

Lors de cette Ă©tapes de culture, les champignons sont relancer en fructification avec la modification de leurs environnements
Relance de la deuxiĂšme fructification de pleurote Ă  J+ 35

RĂ©cap’

Dans les Ă©tapes de la culture du champignon, le choix du mycĂ©lium est liĂ© au substrat donc vous disposez. StĂ©rilisez / Pasteurisez votre substrat donnera une longueur d’avance au mycĂ©lium. AprĂšs avoir inoculĂ© votre substrat laissez le incuber dans un endroit chaud et sombre de prĂ©fĂ©rence. Une fois le substrat entiĂšrement colonisĂ©, modifiez les paramĂštres de culture pour le faire fructifier et rĂ©coltez Ă  maturitĂ©. Puis laissez le se reposer, et relancer la fructification une nouvelle fois en re-modifiant les conditions environnementales!

Si vous notez tous vos paramĂštres de culture vous saurez oĂč vous pouvez vous amĂ©liorer la prochaine fois!

Une fois le cycle du champignon terminé, vous pouvez réutiliser le substrat pour amender votre jardin, ou tenter de le re-stériliser pour une culture différente !

Alors? Quels champignons avez-vous cultivĂ©s? Êtes-vous parvenu Ă  obtenir des champignons en suivant ces 7 Ă©tapes ? Dites-le nous en commentaire! 🙂


Si vous avez aprĂ©ciĂ© mon article vous ĂȘtes libre de le partager!

Une rĂ©ponse sur “Les 7 Ă©tapes de la culture de champignon”

  1. jean-louis boulleaux dit :

    Bonjour,la culture du champignon, trÚs intéressant.

Laisser un commentaire