Les spores de champignons sont-elles des graines de champignons ?

Une rĂ©ponse courte serait.. non ! Les spores de champignons ne sont pas vraiment des graines de champignon. Une spore serait plutĂ´t une moitiĂ© de graine de champignons. Et une graine de champignon n’a pas vraiment la forme du graine, elle est plutĂ´t longue, filamenteuse, et on l’appelle un mycĂ©lium. Il est important pour tout myciculteur, mĂŞme dĂ©butant, de comprendre ces diffĂ©rences fondamentales entres les spores de champignons et les graines de champignons, que l’on nomme finalement le mycĂ©lium.

Dans cet article vous apprendrez :

  • L’importance de la diffĂ©rence spores de champignons et graines de champignons
  • Comment les spores de champignons deviennent des graines de champignons ?
  • Utilisation des spores de champignons en myciculture
  • Utilisation des graines de champignons en myciculture

L’importance de la diffĂ©rence entre les spores de champignons et les « vraies » graines de champignons en myciculture

Pourquoi c’est important ?

Dans le cadre de la myciculture amateur ( et surtout professionnelle ) il est important de comprendre la diffĂ©rence entre ces deux types d’Ă©tats du champignons. Ces connaissances vous permettront de faire vos expĂ©riences avec le plus de logique possible et de comprĂ©hension pour avoir du recul sur vos rĂ©ussites ou vos Ă©ventuels Ă©checs.

Pour expliquer la diffĂ©rence entre les spores et les graines de champignons, j’aime bien faire une mĂ©taphore avec les plantes potagères.

Prenons un pied de tomate coeur de boeuf et une souche de pleurote rose.

Les spores de champignons sont reprĂ©sentĂ©es, chez le pied de tomate, par ce que l’on appelle le pollen ( l’Ă©quivalent des spermatozoĂŻdes chez les hommes ) et l’ovule ( analogue Ă  l’ovule chez la femme ). Chez les champignons, les spores n’ont pas vraiment de sexe, on dit qu’elles sont polarisĂ©es + et polarisĂ©es – .

Les graines de champignons sont donc reprĂ©sentĂ©es, chez le pied de tomate, par .. les graines de tomates ! Mais encore me direz-vous ? En effet, les graines de champignons ne sont pas rĂ©ellement « des graines » au sens botanique du terme. Lors de la fĂ©condation du pollen et de l’ovule chez la plante, la structure qui naĂ®t de cette fĂ©condation est dure et ronde, c’est bien une graine. Chez le champignons, la fĂ©condation de deux spores donne naissance Ă  ce que l’on appelle un mycĂ©lium. Le mycĂ©lium n’a cependant pas de structure de rĂ©sistance propre comme une graine de plantes, mais il en a les mĂŞmes caractĂ©ristiques, gĂ©nĂ©tiquement parlant. Le mycĂ©lium peut produire des champignons, comme la graine de tomate peut donner des tomates.

C’est donc le mycĂ©lium que l’on nomme communĂ©ment « graines de champignons ».

Graines de champignons ou mycélium

La tomate, elle, le fruit que l’on consomme serait par analogie, chez le champignon, le carpophore, aussi appelĂ© la fructification.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Le Trichoderma, la moisissure verte

Savoir ce que l’on achète pour savoir ce que l’on fait

En myciculture, l’utilisation des graines de champignons, que l’on appelle donc le mycĂ©lium, est facile Ă  utiliser pour les amateurs ( mais Ă©galement les professionnels ). En les mĂ©langeant Ă  des matières organiques on peut facilement fabriquer un substrat de fructification pour obtenir des champignons Ă  manger. On peut Ă©galement facilement le multiplier par clonage pour augmenter la masse de matière biologique qui servira Ă  ensemencer davantage de substrat.

Si vous souhaitez cultiver les champignons, recherchez alors plutôt du mycélium de champignons.

Les spores sont également utilisables en myciculture, mais leur fonction est un peu différente. On les recueille généralement pour les faire germer dans un premier temps, sur une gélose, qui est un milieu de culture de laboratoire. Une fois les spores germés, plusieurs mycéliums sont créés ( je vous rappelle que pour créer un mycélium, il faut basiquement 2 spores ). Ces mycéliums sont généralement isolés, puis répliqués dans un but de sélection de souches ou bien directement de culture.

Il est donc possible Ă©videmment de crĂ©er du mycĂ©lium avec des spores, mais il y aura alors une Ă©tape supplĂ©mentaire consistant Ă  faire germer les spores, avant d’attendre le stade de mycĂ©lium. Certaines personnes produisent directement leurs mycĂ©lium sur grains Ă  partir de partir de spores, mais c’est une pratique, qui pour moi n’est pas idĂ©ale.

Comprenez bien, que vous allez cultiver plusieurs souches de mycĂ©lium dans le mĂŞme substrat, et qu’il peut avoir y avoir des interactions entre ces diffĂ©rents mycĂ©liums, notamment s’ils ne se reconnaissent pas comme un seul et mĂŞme individu. De plus vous n’ĂŞtes pas sĂ»r de la qualitĂ© des souches qui seront crĂ©Ă©es. Alors que si vous achetez une souche chez un myciculteur, celle-ci est dĂ©jĂ  sĂ©lectionnĂ©e pour ĂŞtre de qualitĂ©.

Mais si vous souhaitez créer des variétés de champignons, recherchez ou récupérez alors plutôt des spores de champignons.

Comprendre la différence entre les spores de champignons et les graines de champignons

Comment les spores de champignons deviennent des graines de champignons?

Après la maturation du champignons, les spores sont alors relâchĂ©es dans la nature. Elles se dĂ©placent gĂ©nĂ©ralement avec l’aide du vent, on appelle ce type de dispersion, l’anĂ©mochorie. Elles peuvent Ă©galement ĂŞtre dĂ©placĂ©es par des insectes gourmands de champignons, on appelle alors ce mode de dissĂ©mination, l’entomochorie.

Une fois les spores ayant atteint un nouveau lieu Ă  coloniser, celles-ci doivent ĂŞtre en prĂ©sence d’un peu de nutriments et d’eau pour pouvoir germer. Une fois germĂ©e, la spore crĂ©e ce que l’on appelle un mycĂ©lium primaire. Ce mycĂ©lium primaire va partir Ă  la recherche d’un autre mycĂ©lium primaire pour s’appareiller. Il faut bien Ă©videmment que celui-ci soit polarisĂ© de manière diffĂ©rente ( + ou – ).

Une fois que les deux mycĂ©liums primaires se sont liĂ©s, ils forment alors un mycĂ©lium secondaire. C’est ce mycĂ©lium secondaire que nous appelons communĂ©ment graines de champignons.

Les spores de champignons sont invisibles Ă  l'oeil nu.
Germination d’une spore sur un grain de pollen au M.E

Une fois en contact avec un substrat adapté, ces graines de champignons le coloniseront, formant une masse mycéliale qui fructifiera par la suite, selon les différents paramètres de culture à appliquer à la souche.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Myciculteur : Les trois mĂ©tiers

Utilisation en myciculture des spores de champignons

Les spores de champignons sont habituellement utilisées avec les techniques suivantes :

  • Inoculation en masse d’un substrat, d’un lieu ou d’un jardin : Cette technique utilise un très grand nombre de spores d’une espèce ou parfois d’espèces diffĂ©rentes. Elle consiste Ă  crĂ©er un genre de bouillon Ă  base d’eau pour faire germer primairement les spores Ă  l’intĂ©rieur et puis disperser par la suite ce bouillon dans le lieu Ă  ensemencer. Elle est notamment utilisĂ©e en mycoremĂ©diation. Si vous connaissez un myciculteur, vous pouvez rĂ©cupĂ©rer un grand nombre de spores qui se seront dĂ©posĂ©es dans ses conduits de ventilations, au fur et Ă  mesure de ses cultures.
  • CrĂ©ation de nouvelles souches : Si vous souhaitez crĂ©er et sĂ©lectionner de nouvelles souches de champignons, vous ne pourrez pas le faire Ă  partir de mycĂ©lium. Le mycĂ©lium est un organisme qui ne varie pas gĂ©nĂ©tiquement. Au cours de sa vie, il fructifiera toujours avec la mĂŞme forme, Ă  la mĂŞme tempĂ©rature, avec le mĂŞme rendement etc.. Jusqu’Ă  sa dĂ©gĂ©nĂ©rescence, mais c’est une autre histoire..
    L’utilisation de spore permet de crĂ©er de la diversitĂ© gĂ©nĂ©tique. Les champignons produisent de millions, voire des milliards de spores pour certaines espèces. Chaque spore contient des caractĂ©ristiques gĂ©nĂ©tiques lĂ©gèrement diffĂ©rentes les une des autres. Lors de l’appariement de deux spores, un nouvel individu champignon unique est crĂ©Ă©.
    C’est donc Ă  partir de ces spores que vous allez pouvoir crĂ©er de nouvelles espèces, plus productives, rĂ©sistances Ă  la chaleur ou bien simplement plus adaptĂ©es Ă  vos conditions de culture.
Les spores de champignons forment des amas noirs dans le liquide
Des seringues de spores de champignons

Utilisation en myciculture des graines de champignons

Les graines de champignons, ou mycélium, sont principalement utilisées pour faire du clonage :

Le clonage de mycĂ©lium est une technique très populaire consistant Ă  utiliser du mycĂ©lium dĂ©jĂ  existant pour en augmenter le volume. GĂ©nĂ©ralement on utilise un mycĂ©lium G1 ( soit la première gĂ©nĂ©ration ) pour crĂ©er des gĂ©nĂ©rations G2 voir mĂŞme G3. Sachant qu’un volume de mycĂ©lium peut ĂŞtre rĂ©pliquĂ© par un facteur de 10, vous pouvez passer d’un bocal de mycĂ©lium G1 Ă  100 bocaux de mycĂ©lium G3 !
Ils peuvent ensuite être utilisés pour ensemencer différents substrats pour la culture en intérieur, en extérieur ou encore en mycoremédiation.

Le mycélium peut être facilement multiplié par 100 en 3 générations
une génération S2 de graines de champignons

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez des questions n’hĂ©sitez pas Ă  nous laisser un commentaire ! Vous pouvez Ă©galement partager l’article s’il vous a aidĂ© 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

2 rĂ©ponses sur “Les spores de champignons sont-elles des graines de champignons ?”

  1. merci pour tout ces infos,
    rĂ©sident en nouvelle calĂ©donie, terre minière depuis près de 300ans et actuellement dans un programme de reboisement, je pense qu’il est important de mettre toute les chances du cotĂ© de la diversitĂ© afin d’Ă©viter de s’orienter vers la monoculture, du pin caraĂŻbe par exemple, en se servant des qualitĂ©s des champignon afin de redonnĂ© Ă  ce territoire l’oportunitĂ© de retrouver ces essences orginelles d’une ,diversitĂ© et d’une richesse endĂ©mique.

Laisser un commentaire