Tout sur les substrats pour champignons

Le bois, la sciure, la paille, les dĂ©chets verts et agricoles, le marc de cafĂ©..de trĂšs nombreux substrats existent pour cultiver les champignons ! De nombreux facteurs influencent les cultures, mais le choix du substrat est un Ă©lĂ©ment essentiel Ă  prendre en compte. Dans cet article nous aborderons d’abord les diffĂ©rentes utilisations de substrats dans la culture des champignons. Ensuite nous verrons les types de substrats, puis les facteurs qui influencent celui-ci, et pour finir, quelques exemples de substrats que vous pouvez utiliser!

Sommaire :

Ce qu’il faut savoir avant de choisir son substrat

Tout d’abord, les champignons sont aussi classĂ©s en plusieurs catĂ©gories. Chacune d’entre elle se nourrit diffĂ©remment et donc a besoin d’un substrat adĂ©quat.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les différentes catégories de champignons !

Le choix du substrat devrait d’abord se faire en fonction de ce que vous pouvez trouver Ă  proximitĂ© de chez vous. Pour des raisons de facilitĂ© et de coĂ»t de dĂ©placement.

Ensuite, le ratio carbone/azote notĂ© C/N d’un substrat pour les champignons est important Ă  prendre en compte dans votre mĂ©thode de culture. Plus une matiĂšre a un C/N Ă©levĂ© ( donc plus elle contient d’azote) plus le rendement potentiel est Ă©levĂ© et donc plus le risque de dĂ©velopper une contamination est Ă©galement Ă©levĂ©. Dans le cas d’une matiĂšre ayant un C/N Ă©levĂ©, le temps de pasteurisation/ stĂ©rilisation doit ĂȘtre augmentĂ© en consĂ©quence.

Il faut aussi savoir que plus un substrat est tendre, plus le cycle de vie du champignon sera accéléré et plus la production sera courte. A contrario, plus un substrat est dense, plus les champignons seront longs à produire et plus étalés dans le temps.

“Les clefs du succĂšs pour une culture de champignon rĂ©ussie se fondent sur, les compĂ©tences du cultivateur, le choix de la bonne souche, l’obtention du bon substrat, dans les bonnes conditions environnementales”

Paul Stamets – Growing Gourmet and Medicinal Mushrooms

Les différentes utilisations des substrats pour la culture des champignons

Substrat pour l’isolement

Dans le cas de l’isolement d’une souche de champignon sauvage, ou bien de la sĂ©lection d’une bonne gĂ©nĂ©tique qui se trouve dans votre culture. On utilise des milieux sous forme de gĂ©lose, gĂ©nĂ©ralement coulĂ©s dans des boĂźtes de pĂ©tri ou dans des tubes. Ils sont ensemencĂ©s Ă  partir d’un morceau de champignon ou bien de seringue de spore. Ces substrats sont complexes Ă  produire et demandent des connaissances techniques prĂ©cises, nous ne les aborderons pas dans cet article.

Substrat pour colonisation

On utilise ces substrats pour augmenter le volume de mycĂ©lium disponible pour pouvoir ensemencer une plus grande quantitĂ© de matĂ©riel destinĂ© Ă  la fructification du champignon. Ils sont gĂ©nĂ©ralement cultivĂ©s sur des graines, allant des cĂ©rĂ©ales aux graines pour oiseaux. On utilise des petites particules pour ensemencer le substrat de fructification, car de nombreux points d’ensemencement ( graines + mycĂ©lium) sont plus favorables Ă  un dĂ©veloppement rapide du mycĂ©lium. On peut Ă©galement produire du mycĂ©lium dans un milieu liquide contenant simplement de l’eau et une source de glucose. La sciure avec sa petite granulomĂ©trie peut Ă©galement faire un bon substrat de colonisation.

Substrat pour la fructification

C’est le substrat sur lequel le champignon va produire ses fruits et finir son cycle. Ils sont gĂ©nĂ©ralement plus volumineux que le substrat de fructification, car ils servent Ă  produire. Les matiĂšres utilisĂ©es sont Ă©galement plus riches en azote, avec un C/N Ă©levĂ©, l’azote est en effet favorable Ă  un bon rendement de champignon. Lorsque vous crĂ©ez un substrat de fructification si le C/N est supĂ©rieur Ă  30, le substrat devra ĂȘtre correctement stĂ©rilisĂ©, sous peine de voir les contaminations exploser.

Les substrats brutes pour cultiver les champignons

Les substrats de bois adaptés pour cultiver des champignons

Les bûches

Voici une liste exhaustive des espĂšces d’arbres au bois tendre qui feraient de bons candidats :

  • Aulne
  • Bouleau
  • Charme
  • ChĂątaignĂ©s
  • Eucalyptus
  • HĂȘtre
  • FrĂȘne
  • MĂ©lĂšze
  • Orm
  • Saule
rondin bois cultiver champignon
Diverses essences de bois pour la culture des champignons

Sous nos latitudes occidentales on trouve Ă©galement beaucoup de chĂȘnes, ils font aussi un bon substrat, comme tous les feuillus au bois dur, seulement, le temps d’incubation du champignon sera plus long.

Le Douglas en tant que conifÚre peut aussi servir de substrat. Attention toutefois à ne pas utiliser les arbres issus de la famille des CÚdres, ils contiennent des composés anti-pourritures qui rendent le processus de culture trÚs lent.

Quand récolter les rondins de bois ?

Les rondins de bois peuvent globalement ĂȘtre rĂ©coltĂ©s et inoculĂ©s n’importe quand. Seulement si vous voulez augmenter la qualitĂ© de vos inoculations et de vos rendements, il y a quelques points Ă  suivre.
Tout d’abord en hiver les arbres font des rĂ©serves de sucres dans leurs parties ligneuses (tronc). Les couper Ă  ce moment donnera un substrat plus favorable en terme de nutrition pour les champignons.


Vous pouvez aussi regarder la lune. Au mĂȘme titre que la lune a un effet sur les marĂ©es, elle a un effet sur la quantitĂ© d’eau, et donc sur la sĂšve que contiennent les arbres. La pĂ©riode la plus favorable pour rĂ©colter son bois de culture est Ă  l’apogĂ©e de la lune montante, moment ou elle est le plus haut dans le ciel, et en fin de pĂ©riode hivernale, lorsque les feuilles sont tombĂ©es.
Les rondins devrons ĂȘtre inoculĂ©s le plus tĂŽt possible, mais il est prĂ©fĂ©rable de laisser une pĂ©riode de 2 Ă  3 semaines de repos aux arbres, le temps que le systĂšme immunitaire de l’arbre ne soit plus fonctionnel.

Quelle taille de bûches utiliser?

Le diamĂštre peut ĂȘtre choisi entre 15 et 35cm de diamĂštre. Mais chaque espĂšce de champignon aura sa prĂ©fĂ©rence. Par exemple les shiitakĂ©s prĂ©fĂ©reront des plus petits diamĂštres que les pleurotes. Pour la longueur du rondin, cela dĂ©pendra de la maniĂšre de le stocker et de le cultiver. GĂ©nĂ©ralement, la longueur variera entre 1m20 et 50cm. Plus le volume total sera Ă©levĂ©, mieux l’humiditĂ© sera conservĂ©e, ce qui est essentiel pour la santĂ© du futur mycĂ©lium. Une Ă©corce du rondin permet Ă©galement de conserver l’humiditĂ© et la santĂ© de celui-ci.

Sciure de bois/ copeaux de bois

Attention aux bois sous forme de sciure que l’on peut rĂ©cupĂ©rer dans les scieries, ainsi qu’aux copeaux de bois rĂ©cupĂ©rĂ©s par les espaces verts. Non pas qu’ils soient impropres Ă  la culture, mais les essences d’arbres peuvent ĂȘtre mĂ©langĂ©es. Dans le cadre d’une culture commerciale, un planning de culture ne pourra pas ĂȘtre Ă©tabli si la composition de la sciure varie d’un lot Ă  l’autre car le temps de croissance des champignons variera aussi.

Les branches

Si vous disposez de branches d’arbres adaptĂ©es Ă  la culture des champignons, les transformer en copeaux de bois Ă  l’aide d’un broyeur est une bonne idĂ©e. N’oubliez pas que les mĂȘmes critĂšres ( moment de rĂ©colte, mĂ©lange d’espĂšce etc…) s’appliquent ici aussi aux branches comme substrat.

La paille de céréales

Ce substrat convient particuliĂšrement bien Ă  la culture des pleurotes. Les pailles qui offrent les meilleurs rendements sont le blĂ©, le riz, le seigle et l’avoine. Le foin est aussi utilisable pour la culture des champignons. Mais la paille de blĂ© reste la meilleure au vu du diamĂštre de sa tige, qui convient parfaitement Ă  la morphologie du mycĂ©lium des pleurotes.
Pour l’utiliser, le mieux reste de la hacher en morceaux de 2 Ă  10cm de long. Cette matiĂšre a l’avantage d’avoir seulement besoin d’ĂȘtre pasteurisĂ©e pour accueillir une culture. Pour procĂ©der, munissez-vous d’un rĂ©cipient de qualitĂ© alimentaire, humidifiez-la durant 2 Ă  4 jours et pasteurisez-la durant 2 Ă  4h.
Avec 1mÂł de paille humide on obtient environ 10 Ă  12 kg de champignons. Si vous cultivez directement sur une botte, assurez-vous que ses dimensions permettent un Ă©change d’air suffisant au cƓur du substrat.

Paille blé cultiver champignons
Paille de blé

Journaux, cartons, vieux livres

Ces matiĂšres Ă  base de papier peuvent ĂȘtre de trĂšs bon substituts à la sciure si l’accĂšs Ă  une scierie vous est difficile. Faites cependant attention aux encres. Ils peuvent contenir des mĂ©taux lourds et les champignons les concentrent facilement dans leurs tissus. Il vaut mieux alors choisir des matiĂšres sans encres ou bien que ces derniers soient recyclables.

Les déchets agricoles comme substrats pour la culture de champignons

Le fumier et les fientes

Les fumiers de bovins, Ă©quins ou mĂȘme caprins peuvent faire une trĂšs bonne matiĂšre premiĂšre pour la culture de champignons. Le fumier se doit d’ĂȘtre bien compostĂ© pour ĂȘtre utilisĂ©. Pour les champignons dĂ©composeurs secondaires, comme les Champignons de Paris ( Agaricus), ce substrat est particuliĂšrement adaptĂ©. Riche en azote il peut Ă©galement servir de supplĂ©ment Ă  un substrat essentiellement carbonĂ©. Pour ĂȘtre utilisĂ©, il doit ĂȘtre pasteurisĂ©.

Épis et rafles de maïs

Leurs structures les rendent rapidement permĂ©ables aux mycĂ©liums. Les rafles peuvent ĂȘtre broyĂ©es pour uniformiser le substrat. Des morceaux de 3 Ă  7 cm conviennent bien pour la culture. Il suffit de les humidifier, puis de les pasteuriser entre 2 et 4h. Toutefois si les grains sont toujours sur les rafles, une stĂ©rilisation serait une sĂ©curitĂ© supplĂ©mentaire pour les futurs champignons.

différents maïs cultiver champignon
Diverses variĂ©tĂ©s d’Ă©pis de maĂŻs

Le marc de cafĂ© et les peaux de Bananes

Ces matiĂšres fonctionnent particuliĂšrement bien pour les pleurotes, surtout la pleurote jaune, la pleurote rose, la pleurote pulmonaire et le Reishi (peut-ĂȘtre mĂȘme d’autres polypores..). Ces souches de champignons y poussent bien, car elles sont issues des mĂȘmes zones latitudinales que ces substrats. Une pasteurisation de 2h Ă  4h suffit pour utiliser ces matiĂšres.

Les coques de graines

Leurs tailles et leurs structures sont particuliĂšrement adaptĂ©es pour retenir l’eau. Il suffit simplement d’humidifier, pasteuriser et inoculer pour s’en servir. Les coques de noix, de noisettes et de cacahuĂštes sont particuliĂšrement riches en huile et en amidon, qui sont favorables Ă  la croissance du mycĂ©lium. Si vous pouvez obtenir des coques de graines de coton, celles-ci sont particuliĂšrement riches en azote et peuvent aussi servir de supplĂ©ments.

Les drĂȘches et la pulpe de raisin

Les drĂȘches sont les rĂ©sidus du brassage de cĂ©rĂ©ales pour la fabrication de biĂšre et de whisky. Comme la pulpe de raisin issue de la production de vin, ces dĂ©chets agricoles font de trĂšs bon substrat pour les champignons, au vu de leurs C/N Ă©levĂ©, il peuvent Ă©galement servir d’additif pour amĂ©liorer les substrats pauvres en azote.

Les cosses de soja

Les sous-produits du tofu, lait de soja ou mĂȘme du tempeh peuvent ĂȘtre utilisĂ©s en substrat. La richesse de ce substrat lui permet d’ĂȘtre colonisĂ© par de nombreuses espĂšces de champignons, des pleurotes au polypore en passant par les morilles..

De nombreux autres dĂ©chets de l’agriculture et de la forĂȘt peuvent aussi ĂȘtre recyclĂ©s. La seule limite rĂ©side dans votre imagination de cultivateur..

Les suppléments de substrats pour cultiver des champignons

Les supplĂ©ments pour le substrat, riche en azote sont utilisĂ©s pour booster les rendements. Beaucoup proviennent de dĂ©rivĂ©s de cĂ©rĂ©ales, comme la farine ou le son. La pulpe de raisin provenant des vignobles et le reste de malte provenant des brasseries sont tout Ă  fait recyclables pour la supplĂ©mentation.

Quelques exemples de suppléments :

  • Farine de maĂŻs
  • Son d’avoine, farine d’avoine
  • Pulpe de raisin
  • Son de riz
  • Son de sigle
  • Glands de chĂȘne
  • Huile, Farine de soja
  • DrĂȘche de malte
  • Huile vĂ©gĂ©tale
  • Graine de blĂ©,
  • Son de blĂ©
  • Levure nutritive
  • Pain rassis

farine supplémentation champignon
Blé et farine de blé

Les graines peuvent également servir de substrat de colonisation pour augmenter vos volumes de mycélium. Attention cependant à bien stériliser ce substrat riche en azote qui est favorable au contaminant.

Les rendements augmentent, oui. Seulement, cet ajout Ă  la matiĂšre premiĂšre modifie l’Ă©quilibre des types d’organismes pouvant vivre dans le milieu substrat. Il n’y a plus de semi-sĂ©lectivitĂ© due Ă  la faible quantitĂ© d’azote prĂ©sente dans la matiĂšre brute. D’ailleurs en extĂ©rieur, il vaut mieux ne pas utiliser de supplĂ©ment, il en naitrait une plus forte concurrence de bactĂ©ries, d’insectes, et autres organismes.

L’utilisation de supplĂ©mentation augmente naturellement la thermogenĂšse, le mycĂ©lium produit plus de chaleur lorsqu’il consomme cette nourriture. Au-delĂ  de 38°C il peut ĂȘtre abimĂ©, et cette tempĂ©rature lĂšve la dormance de certaines moisissures, inactives jusque-lĂ . Il est encore plus prĂ©fĂ©rable d’avoir une bonne hygiĂšne et un flow de travail adaptĂ© dans ce cadre d’utilisation. Les temps de stĂ©rilisation doivent ĂȘtre augmentĂ©s passant de 2h Ă  4h ( pour 15 psi de pression) avec par exemple un mĂ©lange contenant 20% de farine de seigle.

Les tempĂ©ratures peuvent quand mĂȘme ĂȘtre rĂ©gulĂ©es en espaçant les sacs entre eux, et en baissant la chaleur de la piĂšce dans laquelle ils se trouvent.

Les additifs de substrats pour cultiver les champignons

Les additifs n’ont pas de valeurs nutritionnel en tant que telles. Mais ils permettent d’optimiser la culture de champignon pour en amĂ©liorer le rendement.

Le sulfate de calcium

L’Ă©tude de Raaska (1990) montre qu’il stimule le rĂ©seau mycĂ©lien des cultures de ShiitakĂ©s en abaissant le pH du substrat durant un temps. Dans une Ă©tude celle de Leatham et Stahlman (1989) on voit que l’utilisation de sulfate de calcium, toujours sur une culture de ShiitakĂ©s, affecte la photosensibilitĂ©, la formation et le dĂ©veloppement des fruits de maniĂšre positive. Il s’utilise aussi pour sĂ©parer plus facilement les graines d’un substrat de colonisation.

La vermicule et la fibre de coco

Ces deux matiĂšres sont utilisĂ©es pour aĂ©rer le substrat, une meilleure oxygĂ©nation du mycĂ©lium sera plus favorable Ă  son dĂ©veloppement. La porositĂ© de ces matiĂšres leurs permettent aussi de conserver une grande quantitĂ© d’eau, l’humiditĂ© peut alors ĂȘtre maintenue facilement. Ces substrats s’utilisent donc de prĂ©fĂ©rence avec des matiĂšres compactes et/ou qui ont tendance Ă  vite sĂ©cher. La vermicule peut Ă©galement servir de terre de gobetage pour les espĂšces de couche comme les champignons de Paris.

Trois autres facteurs qui influent les substrats pour cultiver des champignons

Le pH 

Les champignons ont besoin de faire fonctionner leur systĂšme physiologique pour se nourrir, se reproduire, etc… C’est en ces points que le pH affecte leur santĂ©. Les micro-organismes concurrents se dĂ©velopperont Ă©galement plus ou moins en fonction de ce paramĂštre.

L’humiditĂ©

Lorsqu’une spore, ou du mycĂ©lium de champignon colonise un nouveau substrat, la quantitĂ© d’eau est dĂ©terminante. Trop d’eau entrainera un manque d’oxygĂšne. Alors que trop peu d’eau entrainera une dĂ©shydratation du champignon.

La Composition structurale 

On peut parler de la granulomĂ©trie du substrat, c’est la mesure de la forme et de la dimension. La sciure aura une petite granulomĂ©trie, contrairement aux copeaux de bois qui en auront une plus forte. Si l’on considĂšre un tas de bĂ»che, la granulomĂ©trie sera encore plus grande..

L’importance de la structure du substrat

Pour bien composer son substrat de culture, il ne faudrait pas de matiĂšre trop fine, comme la sciure, pour pouvoir laisser passer suffisamment d’air. Un substrat trop grossier, comme les copeaux, va demander beaucoup d’Ă©nergie au mycĂ©lium. Il va devoir gĂ©nĂ©rer de longues chaines cellulaires pour faire le pont entre les Ă©lĂ©ments, Ă©loignĂ©es de par leur rapport de taille. Un substrat grossier peut supporter du mycĂ©lium vĂ©gĂ©tant, mais celui-ci ne parviendra pas Ă  cumuler suffisamment d’Ă©nergie pour fructifier. 

Le substrat idéal?

Le substrat idĂ©al est donc composĂ© d’un mĂ©lange de petites particules, permettant aux mycĂ©liums de se dĂ©velopper vaporeusement, et de grosses particules, qui, quand elles se seront rencontrĂ©es, lui permettront de devenir plus agressif en crĂ©ant une structure rhizomorphique. La structure du substrat affecte la nature du rĂ©seau mycĂ©lium qui s’y Ă©tablit.

foin substrat cultiver champignon
Botte de paille de blé

Un mĂ©lange de 50% de sciure et de 50% de copeaux de bois est une bonne base. Avec ces deux composants , le mycĂ©lium aura ce qu’il faut pour fructifier correctement. En matiĂšre d’Ă©nergie, on peut faire une mĂ©taphore avec le feu. De la sciure jetĂ©e aux flammes brulera trĂšs rapidement. Alors que des copeaux de bois, dureront davantage en se transformant en braise chaude.

Exemple de substrats pour cultiver les champignons  

Substrat simple:

Pour la colonisation, on peut utiliser un mĂ©lange de 100% de graines de blĂ© ou mĂȘme de maĂŻs. J’utilise Ă©galement un mĂ©lange de 100% de sciure car elle se disperse facilement pour ensemencer le substrat de fructification. On peut aussi utiliser un substrat constituĂ© de 100% de paille, comme une botte de paille.

Substrat plus complexe:

Pour la colonisation, rester sur des substrats simples est suffisant. Mais pour la fructification si on veut augmenter vos rendements, l’utilisation de matiĂšre plus azotĂ©e est favorable. Le mieux reste d’augmenter progressivement les parts plus azotĂ©es, car vous devrez aussi adapter progressivement le temps de pasteurisation ou de stĂ©rilisation.

Un exemple de substrat de fructification pour les pleurotes:

Je parle ici en terme de poids sec.

  • 49% de sciure de bois de chĂȘne ( matiĂšre fine pour la colonisation rapide)
  • 30% de copeaux de bois ( matiĂšre plus dense pour la fructification)
  • 20% de riz brun ( apport d’azote pour )
  • 1% de sulfate de calcium ( stimule le rĂ©seau mycĂ©lium)

Ce qu’il faut retenir des substrats pour champignons

Pour rĂ©capituler cet article des substrats pour cultiver les champignons, connaissez d’abord la nutrition de base de vos champignons. Vous pouvez utiliser des substrats bruts et autres dĂ©chets agricoles comme base. Veillez Ă  l’Ă©quilibre en grosses et petites particules. A cela vous pouvez leurs ajouter des supplĂ©ments et additifs si vous voulez optimiser et amĂ©liorer vos rendements. Mais il faudra penser au temps de stĂ©rilisation/ pasteurisation dans ce cas la, vu que le C/N aura augmentĂ©. Le mĂ©lange doit ĂȘtre Ă©quilibrĂ© en petites et grosses particules et les paramĂštres de pH et d’humiditĂ© devront ĂȘtre pris en compte!

Et vous? dites moi en commentaire quels substrats vous utilisez pour faire pousser vos champignons ! 🙂

Si vous avez aprĂ©ciĂ© mon article vous ĂȘtes libre de le partager!

Laisser un commentaire