Le pleurote gris [ Pleurotus ostreatus ]

Le pleurote gris est l’archĂ©type du cultivateur de champignon sur paille. C’est un champignon très simple Ă  cultiver, et c’est d’ailleurs la deuxième espèce la plus cultivĂ©e dans le monde après le champignon de Paris. Pleurotus ostreatus, de son nom scientifique, peut devenir Ă©norme si les conditions sont rĂ©unies. Un cultivateur de champignon sicilien rĂ©colta en 1988 un pleurote sauvage avec un chapeau d’une circonfĂ©rence de 2 mètres 40, un pied d’une largeur de 50 cm de diamètre et un poids de 21 kg ! Si vous ĂŞtes dĂ©butant, c’est un champignon que vous prendrez plaisir Ă  faire pousser, car vous obtiendrez rapidement des rĂ©sultats avec un peu de bon sens mycologique.

Classification du pleurote gris

  • Règne : Fungi
    • Division : Basidiomycota
      • Classe : Agaricomycetes
        • Ordre : Agaricales
          • Famille : Pleurotaceae
            • Genre : Pleurotus
              • Espèce : Pleurotus ostreatus

Pleurotus ostreatus est parfois confondu avec Pleurotus pulmonarius et inversement. Il est en effet difficile de les séparer macroscopiquement.

Il existe également des variants du pleurote gris comme P. ostreatus variant florida, qui se développe bien avec de la chaleur. Des doutes subsistent par rapport au variant P. ostreatus variant colombinus, souche qui donne de belles couleurs bleutées, les scientifiques se demandent s’il s’agit d’une autre espèce ou alors réellement d’un variant.

Le pleurote bleu est un variant génétique du pleurote gris
Pleurote théoriquement gris offrant des variations de couleurs bleu avec le froid. Peut être Pleurotus ostreatus variant colombinus.

Dans tous les cas des études ADN sont en cours pour élucider ces mystères.

Globalement, il existe de très nombreux génomes de cette souche adaptée à tous les contextes climatiques du plus chaud au plus froid.

Comment reconnaître le pleurote gris ?

Le pleurote gris est Ă©galement appelĂ© le pleurote en forme d’huitre ou encore pleurote Ă  huitre en raison de sa forme gĂ©nĂ©rale, très semblable au crustacĂ© du mĂŞme nom. Certaines variĂ©tĂ©s forment des flushs gĂ©nĂ©reuses, d’autres, seulement 1 ou 2 champignons.

Chapeau

Au dĂ©part, le chapeau est très lĂ©gèrement convexe puis devient très convexe avec l’âge. En surmaturitĂ©, le chapeau peut devenir plat, voire inversĂ©. Sa taille varie entre 5 et 20 cm de diamètre.

Les couleurs de Pleurotus ostreatus sont très variées, allant du blanc au gris en passant par des couleurs tanniques tirant vers le marron. Le froid rend également le chapeau bleuté pour certaines espèces. De manière générale, la couleur est influencée par la température, la luminosité et l’espèce.

La marge du chapeau est ondulante, comme la coquille de l’huitre.

Pied

Le pied est rattaché de manière excentrée au chapeau. Une caractéristique typique de beaucoup de champignon appartenant au genre Pleurotus. Les souches sauvages possèdent un pied qui est beaucoup moins présent que les souches de cultures.

Lames

Les lames sont moyennement serrées, souvent fourchues. Elles sont décurrentes (c’est-à-dire qu’elles descendent sur le pied). La couleur est blanche, parfois grisâtre.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Le Hydne HĂ©risson [ Hericium erinaceus ] et 4 secrets pour le faire pousser
Le pleurote gris est un champignon qui peut être cultiver facilement par les débutants.
Pleurote gris à maturité, culture intérieure.

Chair

Sa chair est fine, mais peut devenir agréablement épaisse par condition de froid. L’odeur qui s’en dégage est agréable, plaisante, parfois anisée ou avec des teintes d’amandes.

Spores

La sporĂ©e est de couleur blanche, avec des teintes, parfois, lilas Ă  grises. Les spores font une taille de 7 – 9 x 3 – 4 ÎĽm.

Écologie du pleurote gris

Ce champignon est présent dans toutes les zones forestières, tempérées et tropicales, du monde.

C’est un champignon saprophyte qui se nourrit de matière fraĂ®che et non dĂ©gradĂ©e. Il pousse au printemps et surtout Ă  l’automne. On le trouve sur de nombreux feuillus : chĂŞnes, hĂŞtres, peupliers, ormes, aulnes, trembles, frĂŞnes et saules. On le trouve Ă©galement sur des sapins. Cependant en fonction du contexte Ă©cologique, le pleurote gris peut se transformer en champignon parasite.

Pleurotus ostreatus pousse partout dans le monde
Des pleurotes gris sauvages

D’un point de vue évolutif, Pleurotus ostreatus a eu beaucoup de succès.

On le trouve régulièrement sur les bottes de paille et le marc de café au Mexique. Des souches provenant de l’environnement se sont peu à peu adaptées à de nouvelles ressources.

Si vous souhaitez récolter des souches sauvages, les meilleurs champignons fructificateurs se trouvent très souvent en plaine et proche des rivières.

Valeur nutritionnelle et médicinale du pleurote gris

Manger le pleurote gris est très bon pour la santĂ©. En effet pour 100 g de matière sèche, il contient 10 Ă  30 % de protĂ©ines, 30 Ă  150 mg de vitamine C, 110 mg de niacine, 65 mg d’acide folique et de nombreux minĂ©raux, donc 306 mg de potassium.

Personnellement, je le cuisine classiquement avec de l’huile d’olive, de l’ail et du persil. Mais ma recette favorite consiste à le faire en omelette avec des asperges.

En médecine, on a trouvé que Pleurotus ostreatus produisait des levostatines, qui sont des molécules utiles dans la régulation du cholestérol. Pour en savoir plus, je vous conseille de lire l’étude de El-Shami et Hamed, réaliser en 2007.

Plusieurs Ă©tudes montrent notamment que certains polysaccharides ont des effets antitumoraux prometteurs, notamment avec le sarcome 180 comme le montre une Ă©tude de Jean Mary Facchini et all. en 2014.

Beaucoup d’autres applications mĂ©dicinales restent Ă  dĂ©couvrir.

La culture du pleurote gris

Si vous devez commencer la culture d’un champignon simple, c’est bien celui-ci. Très facile à cultiver, il vous donnera de bons résultats avec un minimum d’investissement.

Culture extérieure

Ce champignon se cultive facilement en extérieur. Vous pouvez l’implanter sur des rondins de bois, à l’aide de chevilles de bois ou encore de sciure de bois. Je ne vous conseille pas le mycélium sur grain qui attire fortement les rondins et autres petits mammifères.

Il est également possible d’implanter des lits de substrat directement dans votre jardin.

Dans tous les cas, la production peut ĂŞtre très rapide : avec une implantation au printemps, vous pouvez avoir votre première production dès l’automne.

Pour l’essence de bois, je vous conseille du chêne. La production sera plus lente, mais durera plus longtemps dans le temps. Vous pouvez bien sûr utiliser des bois plus tendres comme le saule ou le peuplier. Dans ce cas, la production sera plus rapide, mais durera moins longtemps.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Le shiitakĂ© [Lentinula edodes]

Culture intérieure

La culture en intĂ©rieur du pleurote gris n’est pas bien compliquĂ©e. Si vous n’avez jamais cultivĂ© de champignons, je vous invite Ă  lire ces articles pour dĂ©buter.

Substrat de sélection

Pour isoler vos souches, vous pouvez utiliser des milieux MYPA, PDYA, OMYA et DFA. La meilleure vitesse de croissance se situe Ă  un pH de 5,5.

Substrat de colonisation

Pour le substrat de colonisation, vous pouvez utiliser des graines de riz, blé, avoine, seigle, sorgho, maïs, triticale et millet. Vous pouvez également utiliser de la sciure, mais qui est à favoriser pour l’extérieur.

Substrat de fructification

Le pleurote gris peut fructifier sur de très nombreux substrats provenant de la forêt ou de l’agriculture. Vous n’êtes pas limité à la paille de céréales. Vous pouvez utiliser le marc de café, les restes de bananes, de bagasse, de rafle de maïs, de coque de soja. Au Mexique, on utilise même les déchets de pulpe de tequila.

Le pH optimal pour la production du maximum de biomasse est entre 6 et 8.

le pleurote gris s'adapte à énormément de substrats différents
Pleurote gris sur un substrat de paille

Conteneur de culture

Pour la culture, vous pouvez utiliser de grands sacs perforés, des sacs microperforés, les bacs en plastique ou encore les seaux.

Rendement, récolte et conservation

En termes de rendement, des EB de 130 % peuvent ĂŞtre atteints sur 4 rĂ©coltes, avec de la pulpe de cafĂ© fermentĂ©e durant 5 jours. Globalement, des rendements entre 75 et 200 % peuvent ĂŞtre atteints en fonction de la supplĂ©mentation du substrat en matière azotĂ©e. Cela dĂ©pend Ă©galement du management du nombre de flushs et de leur taille, Ă  la rĂ©colte.

Il est d’ailleurs préférable de récolter le pleurote gris assez jeune. Une fois que des spores sont produites, la conservation est moindre. Pour la récolte de ces champignons qui produisent beaucoup de spores, je vous conseille de porter des masques à cartouches dans le cadre de production professionnelle, pour éviter d’avoir des allergies au niveau des bronches.

Pour le stockage, évitez des conteneurs cartonnés ou alors utiliser un emballage anti-condensation pour éviter de « redonner » vie à vos pleurotes.

Les pleurotes gris sont généralement vendus frais, mais peuvent également être séchés pour être vendus ultérieurement.

Synthèse des paramètres de culture du pleurote gris

Paramètres d’incubation du pleurote gris

Température d’incubation24° C
Humidité relative85 à 95%
DurĂ©e d’incubation12 – 21 jours
Concentration de C02>5000 Ă  20000ppm
Échange d’air frais1 volume/h
Besoin en lumièren/a
Les paramètres d’incubation pour Pleurotus ostreatus

Paramètres d’initiation des primordias du pleurote gris

Température d’initiation10 à 16°C
Humidité relative95 à 100%
Durée d’initiation3 à 5 jours
Concentration de C02< 1000ppm
Échange d’air frais4 à 8 volume/h
Besoin en lumière1000 à 1500 lux
Les paramètres d’initiation des primordias pour Pleurotus ostreatus

Paramètres de fructification du pleurote gris

Température de fructification10-21°C
Humidité relative85 à 90%
Durée de fructification4 à 7 jours
Concentration de C02<1000 ppm
Échange d’air frais4 à 8 volume/h
Besoin en lumière1000 à 2000 lux
Nombre de rĂ©colte3 Ă  4 rĂ©coltes Ă  7 – 14 jours d’intervalle
Les paramètres de fructification pour Pleurotus ostreatus

Merci d’avoir lu cet article ! S’il vous a plu, n’hĂ©sitez pas Ă  le partager ou bien Ă  nous laisser un commentaire ! 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

Laisser un commentaire