La Terre de Gobetage

La terre de gobetage, appelé également couche de gobetage ou bien simplement gobetage, a toujours été utilisée en culture des champignons, notamment pour la culture des champignons de couche. Cette couche protectrice permet de protéger le substrat de la sècheresse et de favoriser la formation des fruits du champignon.

Dans cet article, je vous explique :

  • Qu’est-ce que la terre de gobetage ?
  • Pourquoi la terre de gobetage est-elle intĂ©ressante en culture des champignons ?
  • Quels matĂ©riaux utiliser pour crĂ©er sa terre de gobetage ?
  • Comment rĂ©aliser sa terre de gobetage ?
  • Avec quels champignons utiliser la terre de gobetage ?

Que ce que la terre de gobetage ?

La terre de gobetage est un mélange de plusieurs matériaux, non riche en nutriments, qui est apposé sur le substrat de fructification des champignons. Cette opération est réalisée entre la phase de colonisation et la phase d’initiation des primordias.

Pourquoi la terre de gobetage est t-elle intĂ©ressante en culture des champignons ?

La terre de gobetage a plusieurs vertus pour la culture des champignons.

Elle permet tout d’abord de maintenir l’humidité du substrat en créant une couche entre l’atmosphère et celui-ci. Cette technique du gobetage est particulièrement utilisée dans les caves ou les champignonnières qui ne possèdent pas assez d’humidité naturellement. La couche de gobetage permet de donner un climat humide et favorable aux futurs primordias ( les bébés champignons ).

La terre de gobetage permet également de favoriser la fructification en apportant de l’eau supplémentaire pour la fructification des champignons. En effet, c’est lors de cette phase que la majorité de l’eau disponible pour le mycélium de champignons est utilisée.

la terre de gobetage peut être utiliser sur les champignons décomposeurs primaires et secondaires.
Terre de gobetage utilisĂ© sur une culture d’Agaricus brunnescens

Avec quels champignons utiliser la terre de gobetage ?

Le gobetage est utile principalement pour les champignons de couche, ce sont des champignons décomposeurs secondaires qui poussent généralement sur du compost. Le plus connu c’est bien le champignon de Paris ( Agaricus bisporus ).

On peut Ă©galement l’utiliser pour des champignons dĂ©composeurs primaires, qui eux se nourrissent de bois. Voici un petit tableau pour savoir avec quels champignons appliquer la terre de gobetage :

EspècesGobetage optionnelGobetage requitGobetage non requit
Agaricus bisporusX
Agaricus brunnescensX
Agaricus bitorquisX
Coprinus comatusX
Flammulina velutipesX
Pleurotus eriingyX
Hypsizygus tessulatusX
Lentinus edodesX
Lepista nudaX
Pleurotus ostreatusX
S. rugoso-annulataX
Volvaria volvaceaX
Tableaux des besoins en gobetage selon les espèces

Quels matĂ©riaux utiliser pour crĂ©er sa terre de gobetage ?

Traditionnellement, on utilisait de la terre du sol pour créer la terre de gobetage. Mais on apportait également de nombres contaminants prédateurs du mycélium de champignons.

Les matériaux utilisés demandent certaines qualités pour faire en sorte que votre gobetage est le meilleur impact sur votre culture de champignons.

Pour notre substrat de gobetage, nous aurons besoin de matériaux qui sont peu nutritifs, car la couche de gobetage a pour vocation la protection du mycélium. Celle-ci devrait donc être faiblement sensible à la contamination.

Les myciculteurs qui ont lu cet article on aussi lu  8 techniques de pasteurisation et de stĂ©rilisation pour la culture des champignons

Ensuite, cette structure protectrice devra également avoir une bonne rétention en eau pour être un réservoir durant la fructification des champignons.

Voici donc une liste des matériaux que vous pouvez utiliser pour la fabrication de votre couche de gobetage :

Une source de calcium peut également être ajoutée pour faire en sorte de tamponner le substrat, étant donné que certains matériaux, comme la tourbe, sont acides, et que la plupart des mycéliums de champignons ont besoin d’une couche de gobetage, avec un pH au moins neutre. Vous pouvez utiliser de la farine de craie, de la marne ou encore toutes autres sources qui contiennent du CaC03 (carbonate de calcium).

Comment rĂ©aliser sa terre de gobetage ?

La réalisation de la terre de gobetage est très simple et ressemblant à la préparation d’un substrat de fructification ou de colonisation. En suivant ces quelques conseils vous pouvez la réaliser pour votre culture de champignons :

La recette

Pour commencer voici quelques recettes qui fonctionnent bien :

Recette numĂ©ro 1 :

  • 3 parts de vermiculite
  • 1 part de terreau Ă  cactus ( ou terreau Ă  plante carnivores, faible en nutriment )
  • 1 part d’eau

Recette numĂ©ro 2 :

  • 3 parts de vermiculite
  • 1 part d’eau

Recette numĂ©ro 3 :

  • 2 parts de tourbe
  • 1 part de craie
  • 1 part d’eau

Vous pouvez bien entendu réaliser vos propres gobetages en vous inspirant des matériaux et des recettes proposer.

Le mĂ©lange 

Prenez tous vos ingrédients secs et mélangez-les soigneusement. Ajoutez ensuite progressivement l’eau en mélangeant.

Les volumes d’eau sont donnés à titre indicatif, vous devez veiller à ce que votre mélange ne soit pas complètement saturé en eau. Pour cela, pressez en une poigne. Si le mélange ne produit pas de gouttes, c’est qu’il n’est pas saturé en eau.

Pasteurisation 

Vous pouvez utiliser une pasteurisation à la vapeur pour supprimer les contaminants potentiels de votre substrat. Environ 70°C durant 2h suffiront pour obtenir un gobetage sain. Vous pouvez éventuellement tester une des solutions de pasteurisation disponible sur cet article.

Application 

Appliquer ensuite votre gobetage humide sur le substrat Ă  champignon. Celui-ci doit ĂŞtre homogène sur toute la surface et avoir au moins 2,5 cm d’épaisseur pour ĂŞtre favorable lors de la phase d’initiation des primordias.

Incubation 

Placez le substrat gobeté en condition d’incubation pour réaliser sa colonisation avant la phase de fructification. Généralement, les mêmes paramètres de colonisation du substrat sont utilisés.

Une fois bien le gobetage bien colonisé par le mycélium, le substrat peut être passé en phase de fructification.

Merci d’avoir lu cet article ! N’hĂ©sitez pas Ă  vous laisser un commentaire ou Ă  le partager s’il vous a plu. 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

2 rĂ©ponses sur “La Terre de Gobetage”

  1. Très intéressant merci.

    Il me semble avoir vu que agaricus bisposrus a besoin de la prĂ©sence d’une bactĂ©rie pour fructifier. Et souvent cette bactĂ©rie est apportĂ© avec la terre de gobetage. Tu confirmes ?
    Dans ce cas là le fait de pasteuriser ne risque pas de tuer cette bactérie ?

    Merci pour ton retour.

    1. Bonjour !

      Oui tout Ă  fait pour la bactĂ©rie ! Mais elles ne sont pas forcĂ©ment apportĂ©es par la terre de gobetage. Cela peut ĂŞtre le compost. Des Ă©tudes ont montrĂ© que la plupart des espèces du genre Agaric ont la formation de leurs primordias qui est stimulĂ©e par le genre Pseudomonas, particulièrement l’espèce P. putida pour A. bisporus.

      Avec une pasteurisation correctement effectuĂ©e, ces bactĂ©ries ( thermophiles ) sont toujours prĂ©sentes, voir favorisĂ©es par l’Ă©tape de conditionnement du compost, post pasteurisation. Elles migrent alors lors de la colonisation du gobetage par le mycĂ©lium.

Laisser un commentaire