La méthode PF TEK [Partie 1] – La préparation du substrat

La méthode PF TEK est une méthode très simple qui peut être utilisée pour les cultivateurs de champignons débutants, ainsi que pour les amateurs qui la trouveront très efficace. À la base, cette méthode a été utilisée pour les cultivateurs de psilocybes, mais nous allons voir dans cet article, comment l’utiliser pour des champignons comestibles et médicinaux. Elles fonctionnent d’ailleurs très bien pour des pleurotes ou encore des shiitakés.

Dans cet article, nous allons voir :

  • Qu’est-ce que la méthode PF TEK ?
  • Le matériel qu’il nous faut pour constituer et préparer nos substrats
  • La préparation des bocaux
  • La fabrication du substrat
  • Le remplissage des bocaux
  • La stérilisation des bocaux
  • L’inoculation des substrats
  • La mise en incubation des substrats

J’ai découpé cet article en deux parties. Vous trouverez la partie 2 ici. Je parle de la fabrication d’une microchambre de culture.

La méthode PK TEK

À l’origine, cette méthode a été publiée en 1995 par un individu qui a utilisé le pseudonyme de « Psilocybe Fanaticus » (PF), utilisant un mélange stérilisé de vermiculite et de riz brun dans de tout petits bocaux de 120 ml. Une fois refroidi, le substrat est colonisé à l’aide d’une seringue de spore, de la culture liquide ou bien du mycélium sur grain. Une fois colonisés, les « cakes » sont mis à fructifier dans un genre de petit terrarium.

Cet homme a fini par être arrêté en 2005 pour trafic illégal de variétés hallucinogènes. Mais cette méthode simple que l’on peut utiliser pour la culture des champignons comestibles et médicinaux a survécu.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles c’est une bonne méthode pour les débutants.

Premièrement, elle utilise du matériel qui est disponible un peu partout. La vermiculite peut être trouvée dans toutes les jardineries et le riz brun dans beaucoup de magasins alimentaires.

Deuxièmement, il est possible de stériliser les substrats simplement dans un autocuiseur ou une cocotte minute, ou n’importe quel appareil qui utilise la vapeur pour monter en pression.

Troisièmement, cette méthode utilise des seringues de spores, de la culture liquide ou du mycélium qui sont facilement disponibles sur internet. À ce propos, je vous conseille le site de mon ami Quentin de la mycosphère, c’est un producteur de champignons comestibles et médicinaux.

Finalement, vous aurez simplement besoin d’une petite chambre de fructification de la taille d’une bassine. Si vous êtes débutant, commencez par un petit nombre de bocaux, et avisez en fonction des résultats obtenus.

Le matériel pour la méthode PF TEK

Voici une liste du matériel donc vous aurez besoin pour préparer vos bocaux de grains :

  • Des bocaux avec une large ouverture ( pour pouvoir démouler le cake facilement )
  • De la sciure ( pour les espèces qui aiment le bois, éventuellement de la vermiculite )
  • De la farine de riz brun ( les autres céréales fonctionnent bien aussi, comme le seigle. )
  • De l’eau
  • Un verre mesureur
  • Des bols pour faire le mélange
  • De l’alcool à désinfecter et du coton
  • Du papier absorbant
  • Un marteau et de petits clous
  • Du ruban adhésif classique ou hydrophobe
  • du papier d’aluminium
  • Une cocotte minute ou un stérilisateur.
  • Une culture liquide, une seringue de spore ou du mycélium sur grain.
  • Un briquet
Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment faire pousser des champignons avec du marc de café ? [Tuto]

La préparation des bocaux pour la méthode PF TEK

Pour préparer les bocaux, il va falloir créer simplement 4 petits trous sur le capuchon en métal à l’aide du marteau et du clou.

Les bocaux en verre sont parfait pour la méthode pf tek
Préparation du couvercle du conteneur

Cela va permettre au mycélium de champignon de respirer en phase d’incubation.

Enfin passer les bocaux et leurs couvercles à l’alcool pour les nettoyer des éventuels contaminants qu’ils contiennent. Cette étape peut également être réalisée juste avant de les remplir de substrat.

La recette de substrat

Dans un large bol, mélanger l’équivalent de 6 tasses de vermiculite ou de 3 tasses de sciure.

Remarque : La vermiculite est une matière inerte et non nutritive contrairement à la sciure, que je vous conseille d’utiliser pour les champignons décomposeurs primaires ( pleurotes et shiitakés).

Ajoutez ensuite 3 volumes de riz brun et mélangez soigneusement en rajoutant progressivement 3 volumes d’eau. Le mélange doit être bien homogène. Il devrait y avoir assez de substrat pour remplir 12 bocaux de 120 ml environ, ou 6 de 250 ml, ou encore 3 de 500 ml.

La recette de la méthode pf tek est facile à réaliser !
Préparation de la recette pour la méthode PF TEK

Remplir les bocaux

Remplissez chaque bocal avec le mélange réalisé jusqu’à la bande inférieure. Le mélange ne doit pas être trop tassé, pour laisser le mycélium respirer par la suite.

Si vous utilisez une seringue de culture liquide ou de spore, vous pouvez appliquer une couche de vermiculite ( couche de gobetage ) par-dessus le mélange pour créer une barrière supplémentaire contre la contamination.

Pour ceux qui souhaitent utiliser du mycélium sur grain, je vous conseille de laisser un espace supplémentaire étant donné que celui-ci occupera une place non négligeable à l’ensemencement par rapport à l’utilisation d’une culture en seringue. Et ne l’utilisez donc pas de vermiculite en gobetage.

Nettoyez ensuite le rebord du bocal. Il ne doit pas y avoir de morceaux qui gênent la fermeture du capuchon par la suite.

Placer ensuite le bouchon sur le dessus. Et sur chaque trou réalisé, positionnez du ruban adhésif pour éviter que de la contamination n’entre après la stérilisation. Coller l’extrémité de l’adhésif sur lui-même, cela le rendra plus simple à enlever après la stérilisation.

Pour respirer durant la phase d'incubation, on permet au mycélium de respirer.
Un substrat prêt pour la suite !

Stériliser les bocaux

Avant la stérilisation, positionnez une feuille d’aluminium au-dessus de chaque bocal, et pressez-la bien pour qu’elle prenne la forme du bocal. Elle empêchera l’eau supplémentaire de rentrer dans le mélange.

Les substrats en pf tek étant supplémentés, le traitement par stérilisation est bien approprié.
Les substrats prêts à être mis en stérilisation

Pour la stérilisation, je vous conseille d’utiliser une grille pour le fond, pour ne pas mettre les bocaux directement en contact avec le métal de votre cocotte minute.

Ensuite, ajouter environ 5 cm d’eau au fond du stérilisateur. Cette eau va se transformer en vapeur pour faire augmenter la pression, et donc faire augmenter la température.

Mettre le couvercle et stériliser les bocaux de substrat durant 1h à 1h30 à la cocotte minute. Si vous avez un stérilisateur qui monte jusqu’à 15 psi, vous pouvez les stériliser durant seulement 45 minutes environ.

Laissez ensuite refroidir le stérilisateur et les bocaux à l’intérieur de celui-ci à température ambiante.

Inoculation des substrats

Pour inoculer les substrats, vous pouvez utiliser des gants en plastique. Veillez à travailler dans des conditions de propreté, voir des conditions de stérilité, si possible, pour améliorer le résultat de votre expérience.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment cloner un champignon frais sur agar ? [Tutoriel]

Commencez par préparer tout le matériel à proximité. Seringue ou mycélium, papier absorbant, et le briquet.

Imprégnez ensuite une feuille de papier avec de l’alcool et nettoyez votre coin de travail ainsi que tous les instruments qui vont être utilisés. Puis, enlevez la feuille d’aluminium du dessus des bocaux, et nettoyez-les également.

Secouer la seringue de spore ou de culture liquide pour répartir le contenu biologique dans le liquide à l’intérieur. Enlever le plastique du dessus de l’aiguille et flammez-la avec le briquet ou le bec Bunsen jusqu’à ce qu’elle devienne rouge. Laissez-la refroidir doucement ou bien rapidement en l’essuyant avec un papier imbibé d’alcool.

La phase d'ensemencement est la plus sensible en pf tek, comme dans les autres types de cultures
Injection d’une culture liquide dans un substrat stérile

Pour finir, enlever le morceau de ruban adhésif du trou et répartir la solution à l’intérieur du bocal. Environ 1/4 de ml pour 120 ml de substrat. Couvrir le trou de nouveau après l’injection. Répéter le processus pour chaque bocal.

Incubation

Placer le substrat inoculé dans un endroit sombre et chaud, ou bien fabriquer un incubateur pour avoir une température optimale. La température moyenne entre 21 et 25°C, référez-vous spécifiquement à la température d’incubation de la souche que vous cultivez.

Laisser incuber les bocaux durant 2 semaines. Au bout de 3 à 5 jours, vous devriez voir apparaitre de petits points blancs, c’est le mycélium qui se développe. La colonisation complète devrait être effective au maximum au bout de 3 semaines.

Si vous voyez une autre couleur que du blanc se développer, c’est probablement que votre substrat a été contaminé. Mettez-en le contenu à l’extérieur, mais ne l’ouvrez surtout pas à l’intérieur pour ne pas contaminer votre environnement de travail avec les spores de contaminants.

Dans la méthode pf tek, les substrats doivent être incuber durant environ 2 semaines.
Incubation de substrats dans un incubateur maison

Réhydrater ces substrats

Dans la méthode PF TEK, les substrats doivent être réhydratés une fois que ceux-ci sont complètement colonisés. Avant de les placer en chambre de fructification, faites-les tremper durant 24h dans de l’eau. Vous pouvez rajouter l’eau directement dans les bocaux ou bien démouler les cakes et les mettre à tremper ensemble dans un gros récipient.

Les substrats démoulés vont surement flotter, n’hésitez donc pas à les enfoncer dans l’eau pour refermer les conteneurs d’immersion. L’idéal, c’est de les faire réhydrater durant 24h au frigo. Le froid les aidera à fructifier pour la suite.

Dernière étape de la méthode PF TEK : Faire fructifier ces substrats

Placer les cakes démoulés dans une chambre de fructification en suivant bien les paramètres de cultures qui sont associés à l’espèce de champignon que vous cultivez.

Vous avez plusieurs manières de construire une chambre de fructification pour vos champignons, je vous invite donc à consulter cet article !

La deuxième partie de cet article sur la méthode PF TEK est disponible ICI.

Merci d’avoir lu cet article sur la méthode PF TEK ! N’hésitez pas à le partager ou à nous laisser vos commentaires ! 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

Laisser un commentaire