8 manières de faire une chambre de culture pour champignons

Vous ne savez pas oĂą faire fructifier des champignons comestibles? Cet article est pour vous! Il existe plusieurs types de chambres de culture pour champignons qui sont utilisĂ©es depuis des annĂ©es et qui ont Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ©es pour rencontrer les besoins des particuliers, mais aussi des fermiers myciculteurs. Sachez que le choix de la chambre de fructification n’est limitĂ© que par votre imagination. Mais je vous propre pour vous inspirer, dans cet article, 8 manières de faire une chambre de culture pour vos champignons. De petits espaces, des moyens et de grands espaces !

Chambre de culture pour champignons de petit volume

Ces espaces lĂ , sont conseillĂ©s aux personnes souhaitant se lancer dans la culture de champignons sans trop d’investissement.

In vivo

Beaucoup d’espèces peuvent fructifier directement dans leurs containers, signalant ( tardivement parfois..) au myciculteur qu’il est temps de faire passer les substrats en phase de fructification !

Si les fruits peuvent ĂŞtre maturĂ©s directement dans les containers comme des bocaux ou des sacs de culture, l’espace de croissance reste limitĂ©. Les champignons qui poussent dans ces atmosphères riches en CO2 sont souvent mal formĂ©s et donc peu attrayants.

Cette pratique discrète et peu engageante est utilisĂ©e avec des champignons comme le RĂ©ishi ou les Psilocybe cubensis, des espèces dont on se soucie peu de l’apparence pour l’utilisation qui en est faite.

Les sacs de culture avec des microfiltres ou encore mieux, avec des filtres larges facilitent l’apparition de champignon mature, d’autres espèces que celles citĂ©es plus haut.

Les champignons peuvent parfois fructifier directement dans leur substrat de colonisation
Une flush de P. eryngii fructifiant dans un pot de colonisation de mycélium

La salle de Bain

L’humiditĂ© de la salle de bain en fait un environnement naturel oĂą faire pousser des champignons, notamment pour les espèces qui peuvent tolĂ©rer de grandes variations d’humiditĂ©, fluctuants au rythme des douches.

Les cultures de pleurotes en seaux ou dans des sacs poubelles version paille ou café marchent bien dans les salles de bains modernes bien isolées ( #RT2020).

La tente de plastique

Cette chambre de culture simple est communément utilisée pour les cultivateurs de champignons occasionnels pour faire fructifier 1 ou 2 blocs colonisés dans de la sciure ou avec des kits de culture de paille.

Un sac plastique ou une bâche permettront de recouvrir les blocs de fructification en les maintenant Ă  un bon taux d’humiditĂ©. Quelques trous peuvent ĂŞtre crĂ©Ă©s pour apporter de l’air frais.

L’humiditĂ© est maintenue en vaporisant l’intĂ©rieur des sacs avec un spray d’eau. Les sacs ou kits de culture sont placĂ©s dans une pièce Ă  bonne tempĂ©rature et avec n’importe quelle source de lumière.

Microclimat extérieur

Les zones d’ombres extĂ©rieures avec un bon taux d’humiditĂ© naturelle ou ajoutĂ©e peuvent ĂŞtre de bons petits endroits pour faire une chambre de culture naturelle pour la fructification. Je ne dĂ©velopperai pas la culture extĂ©rieure des champignons ici tant elle est diverse. Elle mĂ©rite plusieurs articles dĂ©diĂ©s.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment choisir le bon stĂ©rilisateur pour du mycĂ©lium sur grain, du substrat et de l'agar?

Bassine en plastique version SGFC

SGFC est une abrĂ©viation anglaise pour dire Shoot Gun Fructification Chamber, (probablement dĂ» Ă  son aspect final percĂ© de toute part de trous). C’est une large bassine en plastique percĂ©e fermĂ©e oĂą poussent les champignons.

Des trous de 0,5 cm de diamètre sont percĂ©s sur toutes les parois espacĂ©es de 5 cm dans toutes les directions. Les trous sont efficaces pour l’Ă©change d’air et la bassine retient l’humiditĂ©.

L’humiditĂ© peut ĂŞtre mieux maintenue en ajoutant de la perlite ou du biochar dans le fond. Ce sont des matières poreuses qui retiennent l’eau. Pour les saturer en humiditĂ©, faites les tremper quelques secondes dans l’eau et essorez les. Une fois l’excès d’eau ayant Ă©tĂ© Ă©gouttĂ©, tapissez en le fond de la bassine sur 10 Ă  12 cm. Si vous utilisez ces matières ne rĂ©alisez pas de trous dans cette zone pour conserver de l’humiditĂ©.

Les kits de fructification ou les bacs de culture sont placés au fond sur la perlite ou le biochar. Les parois du bac peuvent être également humidifiées pour maintenir une bonne hygrométrie.

Bassine en plastique version Monotube

Ce système oĂą faire pousser des champignons est crĂ©Ă© pour ĂŞtre paramĂ©trĂ©, puis oubliĂ©. Le substrat inoculĂ© de grain est directement mis dans le fond du bac plastique, et y passera sa phase de colonisation, puis de fructification. Donc, après inoculation la bassine de culture est mise en place pour n’ĂŞtre rĂ©-ouverte qu’au moment de la rĂ©colte.

Dans le mix du substrat de base, certains cultivateurs utilisent des matières comme de la fibre de coco, de la vermiculite ou du biochar. Elles permettent d’augmenter les rendements du substrat en augmentant la quantitĂ© d’eau disponible pour les champignons, c’est « l’effet Rez ».

Une bassine peu constituer une bon lieu de culture pour les particuliers
Nameko à maturité dans une chambre de fructification version « Monotube »

Les parois sont percĂ©es de trous d’environ 2,5 cm. Le nombre de trous varie en fonction de la taille de la bassine. Plus elle est grande, plus il faudra de trous Ă  l’intĂ©rieur. Les trous doivent ĂŞtre placĂ©s Ă  ras du substrat pour Ă©vacuer plus facilement le CO2 et augmenter le taux d’O2 durant la phase de fructification. Durant la phase de colonisation, ces trous sont bouchĂ©s avec du ruban adhĂ©sif pour garder de l’humiditĂ© est faire monter le niveau de CO2.

Une fois le substrat colonisĂ©, le ruban est enlevĂ© et les trous sont rebouchĂ©s avec de la fibre de polyester ( la matière utilisĂ©e pour rembourrer les coussins). Cela permettra un meilleur flux d’air en retenant d’humiditĂ©, ainsi que d’Ă©viter la poussière et les insectes.

Si des besoins en humiditĂ© plus Ă©levĂ©s sont nĂ©cessaire, vous pouvez ajouter de la fibre de polyester supplĂ©mentaire pour rĂ©duire l’afflux d’air.

Le couvercle peut ĂŞtre modifiĂ© pour accueillir une plaque de verre et permettre d’installer une lampe LED sur le dessus.

Ce système marche bien pour des espèces de compost, comme le champignon de Paris, ou des décomposeurs de bois comme la pleurote jaune sur un substrat de sciure pasteurisé.

Dans ce type de système oubliez les substrats stérilisés qui peuvent être plus facilement contaminés.

Chambre de culture pour champignons de moyen volume

Les myciculteurs voulant faire fructifier plus d’un kit de culture, ou substrat Ă  la fois doivent, logiquement, augmenter la taille de la chambre de culture, ainsi que crĂ©er un dĂ©but d’automatisation de l’environnement.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Fabriquer simplement un incubateur pour vos champignons

L’environnement d’Ă©chelle moyenne le plus commun consiste en une Ă©tagère recouverte d’une bâche plastique prĂ©fabriquĂ©e ou faite maison.

Les mini-serres de culture constituent de bonnes chambres de culture pour l'intérieur des maisons ou des appartements.
Fructification de pleurotes jaune et pleurotes rose dans une mini-serre en intérieur.

La lumière est donnée naturellement à travers une fenêtre, avec des LEDs ou des néons fixés à la structure.

L’humiditĂ© est apportĂ©e Ă  l’intĂ©rieur par un humidificateur Ă©lectrique. Le flux d’air peut ĂŞtre poussĂ© par un petit ventilateur Ă©galement. L’humidificateur est couplĂ© Ă  un ventilateur et un timer pour apporter 24h/24h de l’air frais et de l’humiditĂ© aux champignons. Un tube rigide peut permettre d’amener l’humiditĂ© jusqu’en haut de la serre et rejoint un autre tuyau en H qui redistribue la vapeur d’eau de manière verticale et plus homogène.

En bas de la serre, la bâche peut rester ouverte. Un bac avec de la perlite ou du biochar permet de maintenir de l’humiditĂ© tandis que le C02 s’y Ă©chappe Ă  travers.

Les Ă©changes d’air et d’humiditĂ© dans ces systèmes peuvent ĂŞtre dĂ©licat Ă  gĂ©rer. Dans un environnement relativement humide, ces serres d’intĂ©rieur peuvent ĂŞtre bien gĂ©rer Ă  l’aide d’un seul humidificateur.

Les humidificateurs classiques ont de petits rĂ©servoirs, devant ĂŞtre remplis de manière rĂ©gulière. On peut donc utiliser un plus grand rĂ©servoir d’eau. L’eau qu’il contient devra ĂŞtre filtrĂ©e et/ou bouillie puis refroidie pour dĂ©courager les contaminants d’y faire leurs nids. L’ajout optionnel de 3% d’H2O2 ( Ă  10% par L) ou quelques gouttes d’iode dĂ©sinfectera Ă©galement, efficacement l’eau.

La configuration d'une serre d'intérieur doit être précise pour fonctionner correctement
Une serre d’intĂ©rieur configurĂ©e avec un hygrostat qui active l’humidificateur quand l’hygromĂ©trie est trop basse Ă  l’intĂ©rieur.

Mais, si l’humidificateur Ă©lectrique ne permet pas d’atteindre les niveaux requis, une tĂŞte d’humidificateur ultrasonique peut ĂŞtre utilisĂ©e. Ce type d’humidification crĂ©Ă© un Ă©pais brouillard qui permet de rapidement relever le niveau d’humiditĂ© de la serre Ă  champignon. Il n’a donc besoin d’ĂŞtre en route que durant une petite quantitĂ© de temps seulement. Faites attention Ă  leurs utilisations, la saturation de l’air en eau peut amener le dessus des champignons Ă  ĂŞtre recouvert de gouttelettes, dues Ă  la condensation et donc, Ă  former des tâches bactĂ©riennes.

L’humidificateur Ă  ultrason peut ĂŞtre placĂ© dans un grand rĂ©servoir d’eau, couplĂ© Ă  un hygrostat, et envoyer de l’eau en fonction des besoins des champignons.

Chambre de culture pour champignons de grand volume

Pour des opérations plus importantes, les fermes à champignons appliquent les concepts que nous avons vu plus haut, à des entrepôts, des conteneurs maritimes ou des serres.

Les hygrostats industriels, système de brumification et autres humidificateurs ultrasoniques Ă  gros dĂ©bits sont utilisĂ©s pour y maintenir l’humiditĂ©. Les ventilations sont filtrĂ©es par des filtres HEPA et envoient de l’air dans l’atmosphère des champignons, lui mĂŞme rĂ©gulĂ© en C02 par par un moniteur et une extraction.

La lumière et la température sont précisément adaptées selon les différentes espèces qui y sont cultivées.

Pour plus d’information sur le design des chambres de cultures pour champignon, je vous invite Ă  lire cet article.

Voici quelques sites idéaux pour réaliser des chambres de cultures pour champignons:

  • Un parking sous-terrain, une cave ou une ancienne mine. Ces lieux permettent un maintien de tempĂ©rature et d’humiditĂ© constante. Il ne reste plus qu’Ă  leurs apporter une lumière adaptĂ©e.
  • Une serre maraichère dans laquelle poussent les lĂ©gumes de manière verticale. L’ombre au sol peut permettre d’implanter des cultures au printemps et Ă  l’automne ayant des besoins Ă  chaleur. Une serre voilĂ©e peut permettre le mĂŞme effet d’ombrage.
Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Humidificateur pour la culture des champignons
La serre est une bonne chambre de fructification pour les périodes de printemps et d'automne.
Une chambre de fructification dans une serre, où prospère une variété de Pleurote : la black pearl, qui est un croisement entre P. ostreatus et P. eryngii
  • Un conteneur maritime frigorifique. Il maintient la tempĂ©rature toute l’annĂ©e de manière lissĂ©e par rapport aux fluctuations extĂ©rieurs. Ils peuvent mĂŞme ĂŞtre convertis en laboratoire ou en environnement pour l’incubation des champignons.
Un container frigorifique réaménagé en chambre de culture
  • De vieux tunnels de mĂ©tro abandonnĂ©s. Ils sont vraiment de chouettes lieux pour cultiver. Ils possèdent dĂ©jĂ  une structure de ventilation et un système de drainage de l’eau.
  • Une serre, un hangar aĂ©rien ou un tunnel mĂ©tallique. Beaucoup de myciculteurs recherchent des serres avec une forme de toit gothique. Cette forme de la structure aide Ă  rĂ©duire l’accumulation de chaleur et d’humiditĂ© dans les coins des pièces. Une structure enfoncĂ©e dans le sol prĂ©servera encore mieux une tempĂ©rature fraiche.
  • Une pièce faite d’une structure lĂ©gère en bois recouverte par une bâche plastique. Il est plus facile d’y gĂ©rer l’humiditĂ© dans des volumes infĂ©rieurs Ă  50m2.
  • Un bunker ou un abri anti-atomique. Ces structures sont lourdes et souvent semi-enterrĂ©es. Elles permettent une très grosses inertie de tempĂ©rature, de par les matĂ©riaux solides et denses qui les constituent.

Si vous avez des questions ou des expĂ©riences Ă  nous partager sur les chambres de culture pour champignons, n’hĂ©sitez pas Ă  nous laisser un commentaire ! 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

6 rĂ©ponses sur “8 manières de faire une chambre de culture pour champignons”

  1. Bonjour,
    J’ai testĂ© une culture de pleurotes cet Ă©tĂ© sur de la paille stĂ©rilisĂ©e Ă  la chaux. L’incubation s’est bien dĂ©roulĂ©e puis j’ai descendu les ballots dans ma cave. La cave Ă©tait humide et fraiche et les premiers pleurotes sont apparus. J’ai pu en consommer quelques-uns mais au bout d’une semaine, des moisissures sont apparues tout autour de mes sacs de substrat et les pleurotes ont commencĂ© Ă  se ramollir Ă  cause de ces moisissures je suppose… J’ai le projet de lancer une plus grande production cet automne mais j’ai peur d’avoir de nouveau des problèmes de moisissures qui reviennent vu que le contaminant doit toujours se trouver dans ma cave j’imagine ? Le fait d’installer une chambre de culture dans ma cave va m’Ă©viter complètement que ces moisissures reviennent ? Je devrais idĂ©almeent dĂ©sinfecter ma cave mais vu qu’elle est en bĂ©ton c’est pas possible. Que pouvez-vous me conseiller ? Merci.

    1. Bonjour Bruno !
      Alors plusieurs possibilités pour les moisissures. Premièrement, la contamination peut être du à la quantité initiale de micro-organisme que contient le substrat. Pasteuriser le substrat avec de la chaux ne tus pas les microorganismes qu’il contient, il ralenti seulement leurs développement. La première solution consiste donc à pasteuriser la paille avec de l’eau chaude ou bien à accélérer la colonisation du mycélium pour ne pas laisser place à la contamination à l’intérieur des sacs.
      Le ramollissement peut être du à la contamination, mais potentiellement à un manque d’eau, si les champignons n’ont pas assez d’eau dans le substrat pour s’en « gonfler » ils ne grossiront pas.
      La cave peut être désinfecter en diffusant sur toutes les surfaces un mélanges d’eau et de javel à 10% par exemple. Cela réduira la charge de contamination si elle provient de l’extérieur.
      Une chambre de culture réduirait un peu le risque de contamination extérieur. Si les intractions/ extraction d’air sont couplés à des filtres, le risque sera plus réduits.
      Bonne culture Ă  vous !

  2. Bonjour, est-il possible d’après vous, de faire une petite production pour marchĂ©, qqs magasins + 1 ou 2 restaurants, en Ă©tant une femme seule qui n’a pas l’Ă©nergie de faire des travaux trop physique ou qui prennent bcp d’heure dans la journĂ©e ?
    Merci pour votre réponse,
    Cordialement,
    CĂ©line

    1. Bonjour,

      En terme de production de champignons, oui c’est possible en installant le matĂ©riel pour diminuer votre charge de travail dans des processus bien pensĂ©s. Je pense que la question au de lĂ  de la culture des champignons, c’est : es ce que ça vous fait plaisir de vous lancer dans ce projet? Si la rĂ©ponse est oui, foncez 🙂

  3. Bonjour,
    Que pensez vous de la conversion de poulaillers (ancien bâtiments a canards) à la culture de champignons ? En avez vous déjà vu ?
    Mon plus grand doute est de pouvoir rĂ©guler la temperature tout au long de l’annĂ©e.

    1. Bonjour,
      Je n’ai jamais vu une telle conversion. Cependant, cela me semble possible avec une isolation et une sĂ©lection des champignons en culture, en fonction de la saison et des tempĂ©ratures.

Laisser un commentaire