6,5 paramètres pour le design de la chambre de fructification

De nombreux paramètres rĂ©gissent de nombreux designs de chambres de fructification. Dans ma recherche d’un lieu pour la culture des champignons, j’ai synthĂ©tisĂ© les 6,5 paramètres essentiels pour crĂ©er une meilleure chambre de fructification, parmi lesquels, la forme gĂ©nĂ©rale, l’intĂ©rieur des murs, la toiture interne, l’isolation, le sol et les ouvertures ( portes, aĂ©rations, etc)… Le but premier de ces recherches est d’apporter une rĂ©flexion sur la crĂ©ation d’un bon design de chambre de culture, mĂŞme si elles visent une forme d’idĂ©al en soi. En bref, si vous cherchez ce qu’il faut prendre en compte pour choisir correctement la mise en forme de votre chambre de fructification, cet article est fait pour vous !

1) Le premier des paramètres pour la chambre de fructification : La forme générale de la pièce

Le choix de la forme générale doit permettre deux choses essentielles :

  • Une bonne circulation gĂ©nĂ©rale de l’air
  • Une gestion simple des substrats de fructification

Beaucoup de chambres de cultures pour champignons sont rectangulaires, avec un ratio entre 2:1 et 3:1. Avec cette forme, les conduits qui distribuent l’air et l’humiditĂ© sont rĂ©partis de manière homogène par rapport Ă  la disposition des substrats de fructification. On peut rĂ©aliser une installation homogène avec une chambre carrĂ©e Ă©galement.

Les chambres de culture avec des courbes ( demi-cercles), ont l’avantage de ne pas avoir de « poches d’air mortes ». Ces endroits, gĂ©nĂ©ralement disposĂ©s aux angles de la pièce, oĂą l’air ne circulent pas, ou mal, favorisent le dĂ©veloppement de contaminations.

Les chambres de cultures avec des toits plats peuvent également être utilisées, mais alors, une attention particulière doit être donnée à la condensation.

Une petite vidéo de mon ami Quentin de la Mycosphère qui nous présente son projet de culture de champignons dans des conteneurs maritimes, dont ici, une forme de chambre de culture rectangulaire.

2) Intérieur des murs

Les murs intĂ©rieurs doivent ĂŞtre en une matière qui rĂ©siste Ă  l’humiditĂ© et Ă  la moisissure. Il peut s’agir de:

  • fibre de verre
  • polycarbonate
  • acrylique
  • verre
  • mĂ©tal galvanisĂ©

Les myciculteurs professionnels utilisent de la fibre de verre renforcée en plastique (FRP) Elle est résistante aux agressions biologiques, tolère la plupart des nettoyants et ne produit pas de substances toxiques à long terme.

Le bois et les mĂ©taux oxydables peuvent ĂŞtre peints d’un glaçage pour rĂ©sister Ă  l’humiditĂ© et aux moisissures. Regardez la rĂ©glementation de votre pays sur la construction de bâtiment Ă  vocation agricole et agro-alimentaire avant d’appliquer des traitements sur la surface intĂ©rieure de votre chambre de culture.

Pour les petits budgets, je conseille des bâches en polyéthylène ( la même matière que les serres agricoles), elles sont peu chers pour recouvrir les pièces de culture. Des agrafes galvanisées suffisent pour les faire tenir aux murs. Il faudra cependant les changer tous les deux à trois ans.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  [Podcast] Les Mycophiles #4 : Breizh Bell - Jefferson Le Bian - Ferme Ă  champignon low tech

3) La Toiture Interne

La forme de la toiture interne doit être incurvée ou choisie pour redistribuer efficacement la chaleur.

Un espace de 1m20 Ă  1m80 entre le toit et les derniers substrats de champignon est favorable pour crĂ©er un espace suffisant Ă  l’accumulation de chaleur et au brassage de l’air.

Faite attention aux toitures plates, elles favorisent la condensation et les micro-climats, qui favorisent eux mĂŞmes les contaminations. Le système d’aspiration de l’air est, dans ce cas, positionnĂ© entre le toit et des angles de la pièce.

4) Le quatrième des paramètres de la chambre de fructification: l’Isolation

Bien isoler sa chambre de culture de champignon est essentiel pour sauvegarder le plus d’Ă©nergie possible et permettre un contrĂ´le du climat intĂ©rieur de plus grande qualitĂ©.

l'isolation fait parti des paramètres essentiel de la chambre de fructification
Le toit de cette chambre de fructification a été isolé avec de la laine de roche légère et des bâches de polyéthylène.

Des souches de champignons sont parfois sensibles aux variations de tempĂ©rature. L’isolation est essentielle dans les localitĂ©s qui prĂ©sentent de fortes variations de tempĂ©rature.

Dans les caves, le sol peu ĂŞtre isolĂ© avec de la terre battue. En contre parti, celui-ci sera plus difficile Ă  dĂ©barrasser de contaminations. Il est vrai que les caves demandent peu d’Ă©nergie, mais elles requièrent plus de mains d’œuvres manuelles. C’est d’ailleurs pour ça que beaucoup de myciculteurs se dirigent vers d’autres types de lieu pour faire fructifier leurs champignons.

En Chine et Ă  Cuba, beaucoup de champignons sont cultivĂ©s dans d’anciens abris anti-atomiques. Pour l’isolation, il est utilisĂ© des panneaux sandwichs. Il s’agit de 2 plaques en aciers galvanisĂ© avec un enrobage en plastique et d’une couche de polyurĂ©thane ( polymère de plastique hydrophobe) Ă  l’intĂ©rieur. Cette matière est Ă©galement utilisĂ©e en pulvĂ©risation sur les murs, mais elle est vulnĂ©rable et friable face aux Ă©gratignures et aux frottements.

Une autre manière consiste Ă  utiliser des feuilles de plastique dans lesquelles sont mis de la laine de roche ou de la laine de verre. Il s’agit de la mĂ©thode utilisĂ©e dans les hangars modernes.

Et enfin à la croisée de la permaculture, on peut retrouver des toitures végétalisées pour créer une isolation naturellement efficace pour vos cultures de champignons.

5) Le sol

Idéalement, le sol devrait être lisse pour avoir une surface facilement nettoyable. Une telle surface permettra également de transporter du matériel sur roulette, notamment pour la récolte.

Le sol devrait Ă©galement ĂŞtre lĂ©gèrement inclinĂ© pour permettre de drainer facilement le surplus d’eau. Le drain central permet de rĂ©cupĂ©rer l’eau lorsque la pièce est nettoyĂ©e. Le canal ne doit pas faire plus de 15cm de largeur. Un panier filtrant permettra de rĂ©cupĂ©rer les dĂ©chets les plus grossiers. Les systèmes de drainage des diffĂ©rentes chambres de cultures devraient ne pas ĂŞtre connectĂ©s pour Ă©viter aux Ă©ventuelles maladies de se diffuser.

Un bain de javel pour les pieds Ă  l’entrĂ©e des chambres permet de dĂ©sinfecter les chaussures avant d’entrer dans la chambre de fructification.

Généralement en ciment, le sol est isolé lui même, ou par le dessous. Des matériaux naturels à base de coquillages peuvent être parfois utilisés dans ce but.

un sol en ciment lisse est pratique pour déplacer les substrats en fructification
Chambre de fructification avec un sol en ciment permettant un nettoyage facile

6) Portes, FenĂŞtres et autres ouvertures

L’ensemble des passages intĂ©rieurs et extĂ©rieurs de la chambre de culture sont fermĂ©s de manière Ă  ne pas laisser passer les insectes.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Hotte Ă  Flux laminaire DIY

Des portes doubles peuvent faire office d’entrĂ©e Ă  la chambre de culture pour champignon, Ă  l’aide d’un grillage pour garder les insectes Ă  l’extĂ©rieur. Une des portes donne sur l’intĂ©rieur de la chambre de culture, et l’autre sur une pièce opĂ©ratoire, prĂ©-chambre de culture. De larges portes sont prĂ©fĂ©rables pour sortir facilement la marchandise. Elles doivent ĂŞtre faibles d’une matière qui rĂ©siste Ă  l’humiditĂ© et Ă  la moisissure.

Pour les fenêtres, je vous conseille de les équiper de la même manière, si votre salle de culture de champignons en possède.

Les ouvertures et les aĂ©rations possèdent aussi un filtre simple. L’odeur du mycĂ©lium qui pousse, est très attractif pour les mouches.

6,5)Le dernier des paramètres de la chambre de fructification: Les Contrôles climatiques

La pièce utilisĂ©e comme chambre de culture doit possĂ©der suffisamment de trous pour les conduits d’air, d’humidification et d’Ă©lectricitĂ©. Tout ça dans le but de gĂ©rer les 4 paramètres essentiels de la culture des champignons.

En lui même, le sujet du contrôle climatique de la chambre de culture dépasse largement le cadre de cet article. Il en mérite un à lui tout seul.

Si vous avez des question sur un des 6,5 paramètres pour une chambre de fructification, n’hĂ©sitez pas Ă  nous laisser un commentaire ! 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

2 rĂ©ponses sur “6,5 paramètres pour le design de la chambre de fructification”

  1. Bonjour, merci pour la toutes ces informations c’est passionnant.

    Pourriez vous me dire s’il y’a des raisons d’Ă©viter l’utilisation de seaux pour la culture de champignons.
    L’idĂ©e serait d’utiliser des contenants rĂ©utilisables.

    Merci, bonne journée!

    1. Bonjour, merci de votre commentaire.
      L’utilisation de seaux requière de bien les laver entre chaque utilisations, notamment les trous qui permettent de faire sortir le champignon pour la fructification, ils sont le principale vecteur de contamination, surtout Ă  cause de leur porositĂ© dut au forage.

Laisser un commentaire