La coulemelle [ Macrolepiota procera ]

La coulemelle est un champignon comestible de grande valeur. C’est une des plus grande l√©piote, elle peut faire jusqu’√† 40cm de hauteur. Macrolepiota procera, de son nom scientifique se retrouve dans toutes les r√©gions de France √† la fin de l’√©t√©. Effectivement, si vous √™tes r√©gionaliste et que vous ne trouvez pas le nom pr√©f√©r√© de votre champignon, je suis d√©sol√©, je ne suis pas anthropologue.. :p En tous cas depuis ma premi√®re trouvaille, il ne me tarde qu’une chose chaque ann√©e, la prochaine saison des coulemelles ! Je vais ici vous apprendre tout ce que je sais pour que vous puissiez la trouver et la reconna√ģtre plus facilement.

Dans cet article vous apprendrez :

  • Comment reconna√ģtre le plus surement possible la coulemelle ? Chapeau, pied, anneaux et chair.
  • Quand rechercher la coulemelle ? Climat et saisons.
  • O√Ļ rechercher la coulemelle? Biotopes et lieux favoris.
  • Les champignons similaires √† la coulemelle : Les confusions avec les toxiques et les comestibles.
  • Un peu de cuisine avec la coulemelle.

Classification de la coulemelle

  • R√®gne : Fungi
    • Division : Basidiomyceta
      • Classe : Agaricomyteces
        • Ordre : Agaricales
          • Famille : Agaricaceae
            • Genre : Macrolepiota
              • Esp√®ce : Macrolepiota Procera

Comment reconna√ģtre la coulemelle ? [Macrolepiota procera]

Il existe de nombreux types de l√©piote. Avant m√™me de commencer √† distinguer ou pas une coulemelle, observez sa taille. Si celle-ci fait plus de 15cm, vous pouvez commencer √† analyser sa morphologie sans craindre d’√™tre sur une petite esp√®ce de l√©piote, qui elles, sont toxiques, voir mortelles.

Bien s√Ľr, comme d’habitude, ne consommez pas le champignon si vous n’√™tes pas s√Ľr de vous. Et oui, je sais, les pharmaciens connaissent de moins en moins les champignons de nos jours.. Mais trouvez quand m√™me quelqu’un qui s’y conna√ģt en champignon pour vous confirmer votre intuition si vous n’√™tes pas certain..

Le chapeau

Le chapeau fait entre 10 et 30 cm de diam√®tre en moyenne. Il est assez charnu. Jeune, il a une forme ovo√Įde, puis il devient convexe et enfin √©tal√© √† maturit√©. Sa couleur est beige. Des √©cailles y sont pr√©sentes de mani√®re circulaire, avec des couleurs allant de beige sombre √† brun sombre, en passant par le gris. En son centre on trouve un petit mamelon de couleur sombre, on l’appelle l’umbo pour les puristes. La texture du chapeau est s√®che au toucher.

Lorsque celui-ci n’est pas encore ouvert, il est ovo√Įde et referm√© sur le pied. On l’appelle aussi baguette de tambour.

macrolepiota procera est ovo√Įde en d√©but de d√©veloppement.
Une jeune coulemelle

Le pied

La stipe est relativement longue, elle peut faire jusqu’√† 40 cm pour les sp√©cimens les plus grands. C’est cette hauteur qui lui donne √©galement le nom de l√©piote √©lev√©e. Sa largeur est g√©n√©ralement de 2 √† 3 cm. Sa base est renfl√©e ou bulbeuse, jusqu’√† 5cm de diam√®tre, et il ne poss√®de pas de volve ( petit sac sur lequel pousse le pied) . La couleur du pied est brune avec des chinures de couleur beige, son apparence ressemble √† celle d’une couleuvre.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Le ros√© des pr√©s [ Agaricus campestris ]

On y trouve √©galement un anneau √©pais. Il est double, avec une partie haute et une partie basse. Il a un aspect duveteux, laineux et coulisse le long du pied comme une bague autour d’un doigt.

La face intérieure

Sous le chapeau on trouve de nombreuses lames qui sont libres. C’est √† dire qu’elles ne sont pas li√©es au pied. Leur couleur est blanche et devient jaun√Ętre en vieillissant.

La chair

La chair d√©gage une bonne odeur de noisette. Elle est relativement tendre et ferme pour le chapeau, ainsi que pour l’anneau qui est √©galement consommable. Sa couleur est blanche et ne se teinte pas lorsque l’on le blesse ou le coupe. Le pied peut √™tre consomm√© sur de jeunes sp√©cimens, mais il devient fibreux sur de vieux sp√©cimens, il peut √©ventuellement √™tre utilis√© dans une sauce.

Les spores

La spor√©e est de couleur blanche. Les spores sont de formes ovales et sont lisses. On peut observer un pore germinatif pro√©minent au MO. Pour ce qui est de leur taille, elles font environ 12-20 őľm x 8 √† 11 őľm.

Quand chercher la coulemelle ?

Saisonnalité de Macrolepiota procera

La coulemelle est un champignon qui aime la chaleur. Vous pouvez la trouver en France de juin √† novembre. La plupart du temps, les pics de croissance sont √† la fin du mois de Septembre, c’est pour √ßa que l’on l’appelle le champignon ¬ę¬†Saint Michel¬†¬Ľ en rapport avec le 29 septembre, et non la baie du mont du m√™me nom..!

Climat de fructification

Ce grand champignon se d√©veloppe lorsque le sol se refroidit et que l’atmosph√®re contraste apr√®s plus de chaleur. Apr√®s une bonne pluie d’au moins 15mm, il faut que l’air se r√©chauffe rapidement pour que le myc√©lium du champignon gorg√© d’eau, se mette √† fructifier.

Ce champignon a une croissance tr√®s rapide. En 1 semaine, il peut √™tre sorti apr√®s que les conditions climatiques lui ont √©t√© favorables. Cependant, si l’air devient sec apr√®s l’averse d’initiation, la coulemelle peut avoir tendance √† √™tre de plus petite taille et donc √™tre confondue avec des esp√®ces plus petites et plus toxiques.

La coulemelle à besoin de lumière pour se développer
Coulemelle en lisière de forêt

O√Ļ trouver la coulemelle ?

Tout d’abord, sachez que vous pouvez trouver la coulemelle dans toutes les r√©gions du monde, mis √† part les r√©gions polaires. Evidemment, elle est tr√®s commune en France pour le bonheur des gourmets.

Les arbres indicateurs de Macrolepiota procera

Un petit point √† retenir, c’est que la coulemelle est un champignon saprophyte, c’est un champignon qui vit principalement en se nourrissant de mati√®re organique au sol. Contrairement aux champignons mycorhiziens qui eux, vont forcement avoir besoin d’un arbre h√īte pour se d√©velopper.

Donc ce champignon peut se trouver effectivement en for√™t, mais pas que. Il s’agira ici principalement de for√™ts de feuillus avec les arbres suivant:

  • Ch√™nes
  • H√™tres
  • Ch√Ętaigniers
  • Noisetiers
  • Acacias

Les plantes indicatrices de Craterellus cornucopioides

Les coulemelles poussent dans des zones humides, comme 99% des champignons, mais elles ont une préférence pour des sols acides. Les plantes qui poussent aux mêmes endroits ont donc généralement cette tendance acidophile.

  • Foug√®res
  • Bruy√®res

Les champignons indicateurs du biotope de Macrolepiota procera

De nombreux champignons poussent au même endroit que la coulemelle, mais en terme de climat et de biotope, on y retrouve deux espèces régulièrement:

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  La russule charbonni√®re [ Russula cyanoxantha ]

Les lieux pour trouver facilement Macrolipiota procera

C’est un champignon qui n’est pas difficile en terme de lieux, il s’accommode des prairies, des for√™ts de feuillus, des bords de chemins et de routes. On peut trouver la coulemelle de mani√®re isol√©e, mais √©galement en ronds de sorci√®re dans les prairies. Son type de sol pr√©f√©r√© est acide et l√©ger, voir sablonneux. Dans les bois sa cueillette reste possible, mais c’est un champignon qui aime la lumi√®re, donc regardez pour des endroits d√©gag√©s.

Le chapeau de macrolepiota procera est concave en milieu de développement
Une coulemelle entre deux √Ęges

Les champignons similaires à Macrolepiota procera

Le principal point sur lequel vous devez vous appuyer pour identifier la coulemelle est sa taille, tr√®s grande. De nombreuses petites l√©piotes sont toxiques, donc ne tentez pas de consommer les petites coulemelles si vous n’√™tes pas s√Ľrs de vous. Je vous mets en description les l√©piotes qui ressemblent le plus √† la coulemelle, mais attention il peut y en avoir d’autres que je ne connais pas.

Les champignons toxiques similaires à la coulemelle

  • La l√©piote v√©n√©neuse ( Macrolepiota venenata ) : Son chapeau est plus petit, entre 5 et 15cm de largeur et poss√®de un disque marron irr√©gulier et m√©cheux en son centre. Son pied poss√®de un anneau simple. A la coupe, la chair rosit l√©g√®rement. Toxique.
  • La l√©piote brun-incarnat ( Lepiota bruneoincarnata ) : Un champignon mortel. C’est une tr√®s petite l√©piote, son chapeau fait entre 3 et 7 cm de diam√®tre. Son anneau simple et tr√®s peu marqu√© et sa chair devient l√©g√®rement ros√© lorsque l’on la casse.
  • L√©piote de Morgan ( Chlorophyllum modybdites ) : Ce champignon est originaire d’Am√©rique, ses apparitions sont de plus en plus fr√©quentes en France, mais il reste rare. Il peut atteindre la m√™me taille de la coulemelle. Toxique, il provoque des sympt√īmes gastriques s√©v√®res. Son pied est presque lisse et √† la coupe sa chair est rouge√Ętre, contrairement √† la coulemelle.. A maturit√©, et seulement √† maturit√©, ses lames sont vertes, jaun√Ętre pour la coulemelle.
  • Amanite panth√®re ( Amanita panterina ) : Bien que son chapeau ressemble √† celui de Macrolepiota procera, des diff√©rences fondamentales existent entre les l√©piotes et les amanites. Les amanites ont un pied fin √† la base et poss√®de un volve ( petit sac duquel sort le pied). Les l√©piotes ont un pied bulbeux, large √† la basse et ne poss√®de pas de volve.

Les champignons comestibles similaires à la coulemelle

  • La l√©piote d√©guenill√©e ( Macrolepiota rhacodes ) : Cette l√©piote est plus petite, entre 5 et 16 cm de diam√®tre au chapeau. La principale diff√©rence avec la coulemelle c’est quelle devient brun rouge √† la coupe. Elle est √©galement comestible, mais de moins bonne qualit√© que Macrolepiota procera.
  • La l√©piote excori√©e ( Macrolepiota excoriata) : C’est √©galement une l√©piote de petite taille. Son chapeau fait entre 5 et 12cm de diam√®tre. Plut√īt conique, son chapeau est de couleur cr√®me √† caf√©. Comestible.

Cuisiner la coulemelle

Les coulemelles les plus appr√©ci√©es des cuisiniers, sont les plus jeunes. En effet, on peut les manger du chapeau au pied. Pour les l√©piotes matures, on pr√©f√®re manger le chapeau uniquement. Le pied √©tant fibreux pour √™tre croqu√©, on peut toujours l’utiliser pour faire des soupes ou des sauces.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  La Chanterelle en tube, jaune et grise [Craterellus]

Nutritionnellement parlant, la coulemelle poss√®de √©norm√©ment de prot√©ine, de fer, de fibre, de vitamine et d’anti-oxydant contre le vieillissement. Elle a √©galement une activit√© antiseptique contre les bact√©ries et des vertus anti-tumorales.

  • A la po√™le : un grand classique, mais toujours aussi excellent avec un bon champignon. N’h√©sitez pas √† rajouter une noix de beurre sal√© avec une persillade bien √©videmment.
  • Cru en salade : La l√©piote est un champignon qui peut se consommer cru, mais faites attention √† ne pas trop consommer de champignon de cette mani√®re, la chitine qu’il contient est assez peu digeste.
  • Au four : Simplement huil√©s et sal√©s, les chapeaux peuvent √™tre cuits de la sorte. Vous pouvez ajouter √† la sortie un beurre ail√© et persill√© pour sublimer le tout.
  • Frit √† la po√™le : Une autre variante consiste √† cuire le champignon comme une frite. C’est tr√®s bon accompagn√© d’un salade l√©g√®re.
  • S√©ch√© : Coupez finement, le chapeau de la coulemelle se s√®che facilement pour √™tre ensuite conserv√© plus d’une ann√©e.
on peut manger macrolepiota procera de nombreuses manières
Des coulemelles prêtes à être cuisinée

Merci d’avoir lu cet article sur la coulemelle! S’il vous a plu n’h√©sitez pas √† le partager ou √† le commenter ! ūüôā

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

Laisser un commentaire