Le Termitomyces : un champignon cultivé par les termites

Les Termitomyces sont un genre de champignon fascinant qui vivent en étroite symbiose avec les termites. Ils transforment le bois non digestible pour les termites afin de leur fournir les nutriments nécessaires à leur survie. Dans cet article, nous explorerons la biologie et l’écologie des Termitomyces pour comprendre leur fonctionnement. Vous découvrirez également les bases d’une méthode de culture expérimentale tirée d’un brevet coréen.

Biologie et écologie du Termitomyces

Les Termitomyces sont principalement présents en Afrique, en Asie et en Australie. Ils sont particulièrement abondants dans les régions tropicales et subtropicales.

Classification des Termitomyces

  • Règne : Fungi
    • Division : Basidiomycota
      • Classe : Agaricomycetes
        • Ordre : Agaricales
          • Famille : Lyophyllaceae
            • Genre : Termitomyces

Environ 500 espèces connues sont répertoriées sous le genre Termitomyces, chacune ayant des caractéristiques spécifiques. Voici les 3 plus populaires :

  • Termitomyces titanicus est considéré comme l’une des plus grandes espèces de champignons au monde, avant des chapeaux qui peuvent atteindre jusqu’à un mètre de diamètre. C’est un champignon que l’on retrouve dans les forêts tropicales d’Afrique.
    Termitomyces titanicus est caractérisé par la présence d’un chapeau possédant une pointe à son extrémité. Leur pied est radicant (comme une racine) et se finit en pointe. Il possède un anneau descendant et des débris sur le bas du pied.
  • Termitomyces robustus est une espèce similaire de Termitomyces qui est également originaire d’Afrique. Termitomyces robustus est souvent cultivé pour sa valeur culinaire, car il est considéré comme délicieux et nutritif. Les chapeaux de ce champignon peuvent atteindre 25 cm de diamètre. Il est caractérisé par la présence d’un téton sur le dessus du chapeau et ne possède pas d’anneau. Son pied est également radicant.
  • Termitomyces schimperi a tendance à avoir un chapeau plus petit et plus mince que celui de Termitomyces robustus, atteignant environ 20 centimètres de diamètre. Cette espèce est souvent utilisée dans la médecine traditionnelle pour traiter une variété de troubles. Termitomyces schimperi possède un renflement sur le dessus du chapeau, moins visible sur les carpophores adolescents. Son pied est radicant et possède un anneau membraneux ascendant.

Symbiose avec les termites

Ce sont des champignons thermophiles qui ont la particularité d’avoir un habitat cavernicole et de vivre une relation symbiotique avec les termites. En soi, dans cette forme de relation, les champignons et les termites sont interdépendants.

C’est d’ailleurs leurs habitats qui leur confèrent cette forme particulière du chapeau, leur permettant de percer le matériau basal, très dur qui constituent la structure de la termitière.

Les termitomyces ont une myco-tête pointue et dure pour percer à l'extérieur de la termitière
De jeunes Termitomyces sortant à peine de la termitière

Les termites jouent donc un rôle essentiel dans le développement des Termitomyces en assurant et construisant « des jardins à champignons » dans leurs colonies. Les termites récoltent de la matière ligneuse et la déposent dans le jardin de champignons, où elle est colonisée par des spores de Termitomyces, introduit par les termites eux-mêmes. Les champignons commencent alors à se développer et à décomposer le bois, produisant des nutriments qui peuvent ensuite consommés par les termites.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Le coprin chevelu [Coprinus comatus]

En retour, les champignons Termitomyces bénéficient d’un habitat stable et protégé, ainsi que d’une source de nutriments fournie par les termites. Les termites sont également responsables de la propagation des spores de champignons dans leur environnement, ce qui permet aux champignons de coloniser de nouveaux habitats.

De plus, les champignons maintiennent l’équilibre hydrique au sein de la colonie à une humidité d’environ 80 %. Si l’humidité est inférieure, le substrat des champignons évapore de l’eau, tandis qu’il en absorbe à une humidité plus élevée.

Un substrat de Termitomyces typique peut contenir jusqu’à 30 kg d’eau.

Cet équilibre délicat réduit le risque d’infection de la colonie par des champignons concurrents. En outre, les extraits du matériau de substrat ont montré qu’ils avaient des propriétés antifongiques, ce qui inhibe la croissance de la moisissure verte.

Les Termitomyces visent en symbiose avec les termites
Une coupe de termitière où pousse des Termitomyces (probablement robustus)

Techniques de culture du Termitomyces

Ce qui est encore plus intéressant, c’est que pour la plupart des gens, Termitomyces titanicus est un champignon comestible.

Comme ce champignon est rare, les scientifiques ont commencé dès l’an 2000 et a étudié la possibilité de cultiver artificiellement le champignon de termite.

Cela a conduit à plusieurs brevets en Corée révélant une méthode de culture et de production de champignons. Voici une synthèse du brevet que vous pouvez retrouver au complet ici : « Méthode de culture des Termitomyces ».

Types de substrat et préparation

Ils ont utilisé de la sciure de bois, des copeaux de maïs, du son de blé, de la farine de maïs et du carbonate de calcium pour le substrat. Ce mélange est traité à la chaleur à 100 °C pendant 1 à 3 heures. La teneur en eau après le traitement thermique est comprise entre 60 et 80 %.

Paramètres de colonisation

L’ensemencement est effectué en ajoutant la souche de Termitomyces, mais également d’autres souches de champignons, qui sont prélevées sur des branches d’arbres à feuilles larges dont ils se nourrissent naturellement. La culture est ensuite mise en colonisation à une température de 20 à 30°C et une humidité de 60 à 70% pendant 30 à 40 jours.

Paramètres d’initiation de la culture

La culture est initiée en appliquant une couche de gobetage de 3 à 5 cm d’épaisseur dans un conteneur avec ajustement du pH entre 5,5 à 7.

Paramètres de fructification de la culture

La fructification est réalisée sous une température de 15 à 30 °C, une humidité de 80 à 95 % et une luminosité de 200 à 400 lux, avec une variation de température jour-nuit de 5 à 15 °C. Le rapport lumière/ombre est maintenu entre 1:2 et 1:3. La récolte est réalisée lorsqu’il atteint une taille de 2 à 5 cm de diamètre.

Récolte

Après 20 à 30 jours, le Termitomyces peut être récolté avec une taille entre 2 et 5 cm, et faire jusqu’à cinq pousses avec un intervalle optimal d’environ 10 jours, ce qui conduit à un rendement de 2 à 4 kg de champignons par mètre carré.

Les termitomyces sont des champignons qui peuvent atteindre de très grandes tailles
Une cueillette locale de Termitomyces schimperi

Conclusion

Les Termitomyces sont des champignons uniques qui jouent un rôle important dans les écosystèmes, notamment par rapport à la dégradation de la matière organique en relation avec les termites. Leur culture n’en est qu’à ses débuts et il reste de nombreuses choses à faire pour rendre leur culture plus accessible, notamment en simplifiant les symbioses dans lesquelles ils sont impliqués.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  8 champignons comestibles à faire pousser!

Merci d’avoir lu cet article sur les Termitomyces ! S’il vous a plu, n’hésitez pas à le partager ou à nous laisser un commentaire :) !

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

Laisser un commentaire