Le matériel indispensable pour son laboratoire à champignon, à la maison.

Créer un petit laboratoire à champignons, fonctionnel, chez vous est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour faire progresser vos compétences en culture de champignons.

Des aptitudes clés telles que le travail sur agar, la préparation de culture liquide, la réalisation de gros volumes de mycélium sur grain, le clonage de champignon, l’isolation de souches, l’ensemencement de substrat supplémenté et bien plus encore, sont nettement facilitées lorsque vous disposez d’un environnement stérile et de quelques outils simples.

Alors, que faut-il pour mettre en place votre propre laboratoire de champignons à domicile ? Je vous dis tous dans cet article, et cela pourrait être plus facile que vous ne le pensez !

Un espace propre et sacré

Le principe de base d’un laboratoire à champignons est d’avoir un espace propre et exempt de contamination. La conception de ce lieu peut être très simple ou plus complexe, si vous le souhaitez.

À l’extrémité du spectre, vous pourriez imaginer une pièce lumineuse, hermétique et contrôlée en termes de température et d’humidité, avec des murs blancs, des sols blanchis, des plans de travail en inox, une filtration HEPA à pression positive et des combinaisons de laboratoire intégrales. Et bien que cela fonctionnerait parfaitement, c’est très cher et surtout pas du tout nécessaire pour avoir un véritable laboratoire fonctionnel.

Une pièce dédier au laboratoire de culture des champignons est essentiel dans un processus de production commercial
Une pièce du laboratoire professionnel de Myers Mushrooms

À l’autre extrémité du spectre, on pourrait trouver une simple « still air box » ou « boîte à air immobile » en français. Il s’agit simplement d’une grande boîte en plastique, avec deux trous à l’avant juste assez grands pour vos bras. L’objectif, c’est que le cultivateur puisse effectuer tout le travail de laboratoire nécessaire à l’intérieur de la boîte, qui peut être facilement maintenue propre et relativement à l’abri des courants d’air potentiellement contaminants.

Dans l’entre-deux, vous pouvez partager la fonctionnalité d’une pièce de votre maison avec votre laboratoire fongique. Pour ma part, j’ai mon laboratoire dans une pièce de mon appartement qui me sert également de chambre de fructification, de studio YouTube et de bibliothèque. Malgré cela, c’est un petit laboratoire performant.

L’essentiel pour vous, c’est de trouver une solution qui vous convienne en fonction de vos besoins en matière de culture, de l’espace dont vous disposez, et de la somme d’argent et de temps que vous souhaitez investir dans espace de laboratoire.

Une hotte à flux laminaire

L’utilisation d’une hotte à flux laminaire change complètement la donne et constitue la pierre angulaire d’un laboratoire domestique fonctionnel. Cet outil indispensable permet au myciculteur à domicile de mettre en place un environnement véritablement stérile dans ces travaux fongiques de laboratoire.

La hotte à flux laminaire fait parti du matériel indispensable à la culture des champignons en laboratoire
Une petit hotte à flux laminaire

Vous avez différentes tailles de hotte en flux laminaire en fonction de vos besoins :

  • Les grosses hottes de 120×60 cm, plutôt réserver au professionnel.
  • Les hottes de taille moyenne de 60×60 cm pour les cultivateurs passionnés.
  • Les petites hottes de 60×30 cm pour les personnes qui souhaite faire progresser leur hobby fongique.

Tant que vous disposez d’un flux d’air propre sortant de la hotte, tous les travaux mycologiques peuvent être effectués avec des taux de contamination extrêmement bas.

Une table

Tout sera beaucoup plus facile si vous disposez d’un espace adéquat devant votre hotte pour travailler. Votre table doit être suffisamment grande pour accueillir la largeur de votre hotte à flux laminaire, et assez profond pour disposer sur le devant tous vos outils, vos divers milieux, sacs et bocaux, ainsi que tout ce dont vous pourriez avoir besoin.

Avoir tout le matériel dans votre espace de stérilité est essentiel pour véritablement réduire les risques de contamination liée à l’air.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Fabriquer simplement un incubateur pour vos champignons

La table devrait avoir une surface lisse et facilement lavable qui ne pourrait pas abriter de débris ou autres corps étrangers. Vous devez pouvoir essuyer la surface de la table avec de l’alcool avant de commencer tout travail de laboratoire.

Si vous n’avez pas beaucoup de moyens, une simple planche de contreplaqué enveloppée dans un plastique en polyéthylène lavable et placée sur des tréteaux, fonctionne très bien. Elle n’a pas besoin d’être sophistiquée, alors n’hésitez pas à la personnaliser !

Les équipements essentiels pour le laboratoire

Maintenant que vous avez une hotte à flux laminaire, son support et un endroit pour la domicilier, que devez-vous avoir pour devenir un véritable savant fou de la mycologie ?

Passons en revue l’équipement indispensable pour un laboratoire de champignons fonctionnel à domicile.

Boîtes de Petri

Vous avez besoin d’un moyen pour commencer, développer et de stocker des cultures. Vous avez trois possibilités. La première c’est utiliser de petites coupelles en plastiques autoclavables pour réaliser vos pétris dedans sans à avoir à les couler devant la hotte. Pour en savoir plus, je vous invite à suivre le tutoriel suivant.

Les boites de pétri sont très bien pour construire des substrats de sélection pour les champignons
Boites de pétri remplit d’un mélange nutritif à base d’agar

La deuxième option c’est d’utiliser des boîtes de Petri préstérilisées et jetables. Elles sont vendues par paquets de 10 ou de 25. Elles restent stériles tant que l’emballage n’a pas encore été ouvert.

Théoriquement, vous pouvez les réutiliser en les nettoyant et les restérilisants, mais je vous le déconseille par souci de praticité. Si vous voulez du réutilisable, vous pouvez trouver des boîtes en verre que vous pourrez facilement laver et stériliser.

Pour ces deux derniers types de boîtes, vous devrez couler l’agar à l’intérieur, après les avoir stérilisés.

N’hésitez pas à utiliser de petits bocaux en verre comme substitut aux coupelles ou aux boîtes de Petri. Le seul problème c’est que vous ne pouvez pas observer vos cultures à travers le couvercle, et ils prennent beaucoup plus de place dans votre réfrigérateur !

Vous pouvez trouver ce matériel de laboratoire pour champignons ici :

Des bocaux en verre pour vos cultures liquides

Vous pouvez utiliser de simples pots en verre et les aménager facilement pour vos cultures liquides. Je vous conseille de choisir des bocaux en verre avec une bonne jointure pour garder le tous bien hermétique.

Ensuite, il vous faudra placer un pore en silicone pour pouvoir injecter et prélever la culture liquide à l’intérieur et un filtre pour laisser le mycélium respirer.

Les bocaux en verre peuvent servir à contenir facile des mélanges liquides à base de mycélium
Deux bocaux en verre pour les cultures liquides

Si vous voulez bien homogénéiser vos cultures liquides, je vous conseille également d’investir dans des barres magnétiques et un agitateur qui sont quand même beaucoup plus efficace qu’une simple pièce agitée manuellement.

Vous pouvez trouver ce matériel de laboratoire pour champignons ici :

De la nourriture en poudre pour les champignons

Pour nourrir vos souches de champignons en laboratoire, nous aurons besoin de leur fournir des nutriments conservés sous forme de poudre.

La nourriture en poudre est très facile à conserver
Diverses poudres nutritives pour la culture des champignons.

Pour les géloses en boîte de Pétri, on utilisera de l’agar en poudre. C’est une molécule qui provient à la base d’une algue et qui permet de faire durcir les préparations. L’agar alimentaire ou microbiologique convient parfaitement, mais n’achetez pas de l’agar horticole, il n’a pas la même densité, et convient moins bien pour la myciculture.

En termes de sucre, vous pouvez utiliser du dextrose ou de l’extrait de malt, ce seront les carburants pour vos préparations d’agar et vos cultures liquides.

Et enfin, je vous conseille l’achat de levure alimentaire pour donner des minéraux et des vitamines à vos souches de champignons.

Vous pouvez utiliser divers autres nutriments pour vos préparations (fécule de pomme de terre, nourriture pour chiens, des peptones, etc. Mais les 3 ingrédients que je vous ai cités sont la base de toutes mes préparations.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Le Master's Mix : Le mélange de substrat des maitres myciculteurs [Tutoriel]

Vous pouvez trouver ce matériel pour champignons ici :

Du Parafilm

Il s’agit d’un élément essentiel pour sceller les boîtes de pétri tout en leur permettant au mycélium de bien respirer. Le Parafilm est un film plastique fin et cireux qui peut être découpé en bandes et donc étiré sur les bords des boîtes. Il adhérera naturellement aux boîtes lorsqu’il sera allongé.

Le parafilm est un matériel indispensable pour bien fermer vos boites de pétri, loin de la contamination
Une boite de gélose en cours de scellage au Parafilm

Vous pouvez également utiliser du Parafilm pour sceller le haut des tubes à essai lorsque vous réalisez des cultures penchées pour un stockage long-terme.

En alternative, vous pouvez utiliser du ruban adhésif de masquage ! Moins pratique, mais cela fait l’affaire en cas de besoin.

Vous pouvez trouver ce matériel pour champignons ici :

Un autocuiseur

Cela va presque de soi, mais un bon autocuiseur/stérilisateur capable de contenir une quantité raisonnable de matériel et montant de 12 à 15 PSI est absolument essentiel pour avoir un laboratoire fonctionnel. Vous devrez utiliser un autocuiseur pour stériliser les grains, les préparations d’agar, les cultures liquides, les seringues, les sacs de grains et les blocs de fructification… tout ce qui doit être complètement propre !

Le stérilisateur est une des pièces maitresse de la construction d'un laboratoire de champignons.
Un stérilisateur Artame

Vous pouvez opter pour un modèle aussi sophistiqué ou simple que vous le souhaitez. Si vous êtes très motivé à l’idée de la stérilisation, vous pouvez envisager un autoclave All American. Mais pour la grande majorité des myciculteurs, le moins cher est l’autocuiseur Presto de 23 litres qui fera parfaitement l’affaire, même s’il ne durera certainement pas aussi longtemps qu’un All American.

Vous pouvez trouver ce matériel pour champignons ici :

Scalpel et lames

Vous avez besoin d’un bon scalpel chirurgical pour prélever proprement des morceaux de sporophores à cloner et pour couper proprement des morceaux d’agar pour les transferts ou les inoculations.

Un scalpel en métal est très utile pour le clonage ou le prélèvement de gélose
Un scalpel en métal

J’utilise des lames de taille #11 avec un manche standard type #3. Elles sont très tranchantes, alors faites attention !

En guise d’alternative, un couteau de cuisine ou une lame de rasoir peuvent faire l’affaire, bien que ce ne soit certainement pas aussi facile à utiliser. Mais les scalpels chirurgicaux ne sont vraiment pas chers, donc je vous conseille vraiment d’en acheter un.

Vous pouvez trouver ce matériel pour champignons ici :

De l’alcool et de la javel

L’alcool isopropylique est indispensable en laboratoire. J’utilise du 80 %, mais du 70% convient très bien. Attention à ne pas utiliser du plus de 80%, il sera trop volatile et moins efficace pour nettoyer le matériel. Je l’utilise également pour me nettoyer les mains et les conteneurs des milieux ensemencés avant de les ouvrir.

Pour la table, j’utilise de la javel diluer à 10%, ce n’est vraiment pas cher et ça permet d’économiser un peu l’alcool avec la même efficacité. Après je ne vous conseille pas de l’utiliser sur vos mains, ou sur les objets en contact avec, c’est très irritant.

Prévoyez aussi l’achat d’une bouteille en plastique de pulvérisation, au moins pour l’alcool, c’est vraiment beaucoup plus pratique, et le nettoyage est plus homogène que de faire couler un peu d’alcool sur un morceau de papier et de nettoyer ensuite.

Une source de chaleur

Les lames des scalpels doivent être stérilisées entre chaque utilisation pour éviter de transférer d’éventuellement contaminants. Vous pouvez également avoir besoin de passer à la chaleur les aiguilles des seringues de culture liquide. Vous avez plusieurs possibilités pour réaliser cette opération :

  • Une lampe à alcool : C’est un petit réservoir d’alcool avec une mèche à l’intérieur qui permet d’obtenir une flamme. Très simple d’utilisation. La flamme peut vaciller un peu devant votre hotte et il faut un peu de temps pour faire rougir vos outils. Elle est rechargeable avec de l’alcool à bruler.
  • Un briquet tempête : c’est un briquet conçu pour résister au vent en extérieur, donc il est très efficace devant le flux de notre hotte. Plus rapide que la lampe à alcool. Il est rechargeable avec du gaz.
  • Un bacti-cinérator : C’est un tube qui est chauffé électriquement à très hotte température. Il suffit de mettre le scalpel ou l’aiguille dedans quelques secondes pour une stérilisation efficace. C’est très pratique pour avoir les mains libres durant les manipulations, mais c’est aussi beaucoup plus cher que les deux options précédentes.
Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  L'environnement stérile pour la culture du champignon : 6 méthodes

Vous pouvez trouver ce matériel pour champignons ici :

Gants en nitrile

Vos mains sont probablement une des sources de contaminations les plus probables lors de vos travaux en laboratoire. Toutes les bactéries sur vos mains et sous vos ongles ne disparaîtront jamais complètement, peu importe combien de fois vous les lavez. Une boîte de gants en nitrile jetables vous permet d’avoir des mains couvertes et propres en un rien de temps.

Vous pouvez nettoyer vos gants à l’alcool sans risquer de vous dessécher votre peau !

Après vous pouvez ne pas porter de gant et vous lavez fréquemment et soigneusement les mains, je le fessais ! Mais j’ai changé d’avis, car, à force de manipulation, mes mains supporter de moins en moins l’alcool…

Vous pouvez trouver ce matériel pour champignons ici :

Une thermosoudeuse

Une thermoscelleuse peut être utilisée pour sceller vos sacs de culture autoclavables une fois qu’ils ont été inoculés. Elle fonctionne en faisant passer de l’électricité à travers un fil qui chauffe et est qui est pressé sur vos sacs de culture, faisant ainsi fondre les deux côtés du sac se qui permet de les liés ensemble lorsqu’ils refroidissent.

La thermo scelleuse est bien plus efficace pour matériel de laboratoire pour fermer vos sacs de champignons.
Une thermo-scelleuse utilisée pour fermer un sac de fructification

La thermoscelleuse est préférable à l’utilisation simple de fils pour sceller les sacs ou de chatterton, car cela permet d’avoir une fermeture vraiment hermétique, laissant seulement un passage pour l’air à travers le filtre.

Assurez-vous de choisir une thermoscelleuse suffisamment large pour fermer vos sacs. Une largeur de 30 cm est un minimum fonctionne bien, mais celles de 40 cm sont plus pratique d’utilisation.

Vous pouvez trouver ce matériel pour champignons ici :

L’équipement optionnel

Maintenant, je vais vous présenter de l’équipement que vous n’êtes pas obligé d’avoir, mais qui peut contribuer à la réussite de vos pratiques de laboratoires.

Masque chirurgical

Les masques chirurgicaux sont un moyen bon marché et efficace de prévenir les problèmes liés à une source courante de contamination : votre respiration !

Vous ne devriez pas prévoir de trop parler ou ouvrir la bouche dans le laboratoire, mais si vous avez besoin de le faire lors d’un travail en équipe, ou pour une explication de cours, ces masques peuvent servir de protection contre les bactéries indésirables qui pourraient se propager sur vos divers milieux stériles

Un petit frigo

Bien sûr, une fois que vous avez la capacité de faire pousser des cultures sur des boîtes de Petri ou des cultures penchés, vous voudrez un endroit où les stocker !

Il est fortement recommandé d’avoir un réfrigérateur dédié aux cultures. Vous pouvez certainement les stocker dans le réfrigérateur de la cuisine, mais cela comporte un potentiel de contamination. Cela peut être atténué en utilisant des sacs zip et en faisant attention à la manière dont vous introduisez et sortez les cultures de votre réfrigérateur.

En conclusion : créer un laboratoire qui répond à vos besoins

Bien évidemment, vous n’avez pas besoin d’avoir tout ce matériel en même temps. Cependant, si vous obtenez une hotte à flux laminaire et commencez à rassembler les autres composants d’un laboratoire au fil du temps, vous constaterez que vos capacités et vos réussites fongiques commenceront à croître de manière exponentielle.

Merci d’avoir lu cet article sur le matériel pour créer son laboratoire de champignons à la maison ! Si vous avez une remarque ou une question, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

Laisser un commentaire