Comment fabriquer du mycélium sur grain?

Le mycĂ©lium sur grain, ou grain spawn en anglais, est l’Ă©quivalent des graines des plantes, chez les champignons. Une fois que j’eus bien progressĂ© dans la fabrication de mes substrats maison de fructification, l’envie de fabriquer du mycĂ©lium sur grain me gagna. Avec un peu de matĂ©riel de cuisine et quelques graines, il est facile de faire soi-mĂŞme du mycĂ©lium sur grain. En plus, les coĂ»ts de fabrication par rapport Ă  l’achat de mycĂ©lium sont rĂ©duits, environ, par 5 ! De plus il vous permet de mieux connaitre le cycle des espèces que vous cultivez. Dans cet article, je vous explique comment on fabrique simplement son propre mycĂ©lium sur grain !

Le Matériel pour fabriquer du mycélium sur grain:

Il faut savoir que ce processus et ce matĂ©riel sont identiques pour toutes les espèces de champignons : Pleurote grise, jaune rose, bleu, pleurote de panicaut, shiitakĂ©, enoki, reishi, pioppino, hydne hĂ©rissons, etc…

Le choix des graines pour fabriquer du mycélium sur grain

Les graines est un très bon choix, si ce n’est le meilleur choix de substrat pour produire du mycĂ©lium. Elles permettent de fabriquer le substrat nutritif, aussi appelĂ© substrat de colonisation. Celles-ci sont majoritairement constituĂ©es de protĂ©ines (azote), puis de glucides ( carbone). Elles contiennent Ă©galement des Ă©lĂ©ments chimiques et autres vitamines, pour bien contribuer au dĂ©veloppement du mycĂ©lium!

Voici une liste non exhaustive des types de graines que vous pouvez utiliser :

Les graines de millet permettent d'avoir plein de points d'ensemencement pour le transfert Ă  un substrat de fructification
Les graines de millet sont un bon substrat pour la fabrication de mycélium sur grain.

Évidemment, ces graines doivent être biologiques, si possible. On assumera que les graines pour les animaux constituent de base, une source alimentaire non traitée.

Vous pouvez Ă©galement utiliser la sciure comme substrat de colonisation, celle ci sera plus lente en terme de colonisation, du Ă  un taux d’azote plus faible. Mais pour un ensemencement en extĂ©rieur, elle aura le mĂ©rite de subir bien moins de contamination et d’attaques de petits mammifères, que le grain.

Faire sa préparation de substrat à base de graine

Une fois le choix du grain fait, il faut ensuite remplir les pots en verre ou les bocaux avec les graines et l’eau.

Pour remplir correctement les pots, il ne faut pas qu’ils soient plein Ă  plus de 2/3 de leurs volumes. Les graines gonflent entre 2 et 3 fois par rapport Ă  leur volume initial et il faut conserver de la place pour pouvoir correctement secouer le mĂ©lange [grains + champignon], en fin de processus pour favoriser un ensemencement homogène.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  La mĂ©thode PF TEK [Partie 1] - La prĂ©paration du substrat

A l’intĂ©rieur, placer 1/3 du volume du pot en verre en graines, puis 1/3 du volume en eau. Pour obtenir une prĂ©paration avec environ 50% d’humiditĂ©.

Exemple: Pour un pot de 1L, vous allez mettre environ 0,33L de graines et 0,33L d’eau.

Le mélange de mycélium sur grains doit contenir environ 50% de graines et 50% d'eau.
Bocaux de verre remplit Ă  1/3 de millet, 1/3 d’eau et reste environ 1/3 d’espace pour pouvoir les secouer.

Pour amĂ©liorer encore la prĂ©paration, vous pouvez rajouter une cuillère Ă  cafĂ© de gypse par litre de substrat. Il s’agit de sulfate de calcium, il permet une fois la stĂ©rilisation finie que les grains ne s’agglutinent pas entre eux. Il apporte Ă©galement les Ă©lĂ©ments chimiques qui convient au mĂ©tabolisme du mycĂ©lium.

Mais n’oubliez pas que son ajout est optionnel, et que votre mycĂ©lium sur grain se dĂ©veloppera bien sans.

Le gypse peut ĂŞtre remplacĂ© dans les mĂŞmes proportions par du sable fin, mais celui ci n’apportera pas de nourriture supplĂ©mentaire.

Pour finir, je vous conseille de laisser tremper les grains de 12 Ă  24h dans l’eau, d’une part ils absorberont de l’eau, et d’autre part, l’eau favorisera la germination des endospores ( des spores rĂ©sistantes naturellement Ă  la chaleur) ainsi que d’autres germes. Ces derniers seront plus facilement dĂ©truit Ă  la stĂ©rilisation.

Préparer les pots/ bocaux et les stériliser

Votre ebook sur la culture des champignons vous attends Ă©galement! N’oubliez pas d’aller vĂ©rifier votre boite mail 🙂

Une fois le mélange prêt, nous allons préparer les contenants à être mis en stérilisation.

Lors de celle-ci, les bocaux doivent ĂŞtre fermĂ©s, pour ne pas que davantage d’eau rentre Ă  l’intĂ©rieur. Mais, ils ne doivent pas ĂŞtre fermĂ©s hermĂ©tiquement, pour que la pression du stĂ©rilisateur ne les fasse pas Ă©clater. Le couvercle en mĂ©tal devra simplement ĂŞtre lĂ©gèrement tournĂ© sur le pot.

Trouer le couvercle

Pour respirer Ă  l’intĂ©rieur du pot, le champignon aura besoin d’oxygène. il nous faut donc crĂ©er une entrĂ©e d’oxygène.

Remarque: la conception de ce trou peut vous servir de port d’injection pour une seringue de spore ou une culture liquide.

Créez donc un trou sur le dessus du couvercle en métal. On utilisera pour cela un tournevis et un marteau. Vous pouvez utiliser un clou mais prenez le assez gros pour pouvoir placer le filtre par la suite.

Créer un filtre

Le trou ainsi crĂ©Ă©, il doit permettre au champignon de respirer. Mais il ne doit pas permettre aux contaminants extĂ©rieurs de pĂ©nĂ©trer dans votre pot. C’est pour cela qu’il nous faut crĂ©er un filtre.

On peut utiliser de la fibre de polyester pour sa fabrication. Mais ce que c’est me direz-vous?! C’est une matière que l’on retrouve dans les coussins ou mĂŞmes les peluches. Vous pouvez en trouver pour pas cher sur internet Ă©ventuellement.

Les champignons ont besoin de respirer dans leurs bocaux
Bouchon en mĂ©tal percĂ© d’un filtre en polyester

Son avantage rĂ©side dans le fait que la fibre de polyester est hydrophobe ( que l’eau ne mouille pas) et rĂ©siste Ă  plus de 200°C. Cette matière peut donc ĂŞtre facilement stĂ©rilisĂ©e.

Remarque: Je vous dĂ©conseille l’utilisation du coton. Cette matière ne pourra pas ĂŞtre stĂ©rilisĂ©e sans finir dĂ©trempĂ©e, et potentiellement brulĂ©e. Vous pouvez toujours crĂ©er le filtre après stĂ©rilisation, mais les chances de contaminations seront donc augmentĂ©es. Si vous dĂ©cidez quand mĂŞme d’utiliser du coton, veillez Ă  faire un trou plus grand pour faire en sorte que, mĂŞme si le coton absorbe l’humiditĂ© du substrat de grain après colonisation, celui ci permette les Ă©changes gazeux.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  8 techniques de pasteurisation et de stĂ©rilisation pour la culture des champignons

Stériliser les bocaux

Une fois le trou et le filtre crĂ©Ă©s, recouvrez le tout de papier d’aluminium pour Ă©viter que de l’eau n’entre dans votre prĂ©paration durant la stĂ©rilisation.

La stérilisation des graines diminuent le risque de contaminant
Bocaux prêts à être stérilisés durant environ 45min.

Stériliser les bocaux de grains durant 45 min à 15 psi ou 1h à 12 psi dans votre cocotte minute.

Remarque : Si le grain ressemble Ă  une bouillie, c’est qu’il est trop cuit. Adaptez le temps de stĂ©rilisation Ă  la prochaine session. Si le grain est Ă©clatĂ©, c’est qu’il y a trop d’humiditĂ©, alors baissez la quantitĂ© d’eau Ă  mĂ©langer. Un grain Ă©clatĂ© ou en bouillie est davantage susceptible d’ĂŞtre contaminĂ© avec tous les sucres rĂ©siduels relarguĂ©s dans le milieu..

Attention: Je ne vous conseille pas d’utiliser simplement une pasteurisation avec un substrat comme les graines. Vos chances de contaminations vont ĂŞtre importantes sur ce support nutritif.

Ensemencer le grain avec le mycélium

Une fois les bocaux stérilisés, vous pouvez ensemencer le grain avec plusieurs manières différentes :

Veillez Ă  bien respecter les gestes d’hygiène pour Ă©viter au maximum la contamination des bocaux. Ces derniers sont constituĂ©s de grains, ils sont très riches en azote, et sensibles Ă  la contamination.

Pour en savoir plus je vous invite Ă  lire cet article sur les 6 sources de contamination.

Une fois le pot de grain ensemencĂ© et refermĂ©, secouez-le pour bien qu’ils se mĂ©langent au mycĂ©lium.

Le grains gonflent durant la stérilisation.
Les bocaux de grains sont stĂ©rilisĂ©s après 45min, puis ensemencĂ©s lorsqu’ils sont assez refroidis.

Incuber et utiliser votre mycélium sur grain

Une fois l’ensemencement rĂ©alisĂ©, vous devez incuber le mycĂ©lium sur grain. La tempĂ©rature moyenne d’incubation se situe entre 20°C et 25°C. La colonisation des grains par le mycĂ©lium devrait durer entre 2 et 3 semaines selon l’espèce.

Une fois la colonisation du substrat terminée, le mycélium sur grain devrait être blanc, duveteux et sentir bon ! ( sauf pour le reishi qui a une odeur naturelle aigre !)

Le mycélium se dévellopent sur les graines de millet
MycĂ©lium de pleurote de Panicaut sur grains, après 7 jours d’incubation.

Vous pouvez maintenant l’utiliser Ă  votre convenance pour:

  • Ensemencer d’autres grains, pour augmenter la quantitĂ© de mycĂ©lium sur grain.
  • Ensemencer des substrats de fructification, pour obtenir des champignons Ă  miam miam !
  • Faire fructifier les champignons directement sur grains ( attention ne fonctionne pas avec toutes les espèces.. ok pour les pleurotes )
  • Ensemencer un billot, une bĂ»che ou un rondin de bois.

Recap’

Vous savez maintenant comment fabriquer facilement votre propre mycélium sur grain !

  • Choisir des graines adaptĂ©es
  • Faire sa prĂ©paration de substrat Ă  base de grains
  • PrĂ©parer les bocaux et les pots, en adaptant le couvercle avec un filtre
  • StĂ©riliser les bocaux, durant 45 min environ.
  • Ensemencer le grain avec le mycĂ©lium en Ă©vitant les contaminations
  • Incuber Ă  la bonne tempĂ©rature, puis utiliser le mycĂ©lium Ă  votre guise !

Et vous alors, avez-vous réussi votre préparation de mycélium sur grains? Dites-le nous en commentaire! 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

37 rĂ©ponses sur “Comment fabriquer du mycĂ©lium sur grain?”

  1. Bonjour très belle Article.
    J’ai une petit prĂ©occupations.
    Je voudrais savoir si on doit égoutter les céréales trempée avant de les pasterisation
    Merci

    1. Bonjour Guy !

      Merci pour le retour 🙂

      Avec la technique que je vous propose, pas besoin d’égoutter les céréales avant la stérilisation. La quantité d’eau dans le pot avec le grain est ok.
      Attention si vous pasteurisez seulement, le risque de contamination reste élevé pour le grain.

  2. Un peu frustrant… C’est moi ou l’article n’est pas finit, ou a une suite ? Je pensais que l’etape de depot des spores et propagation jusqu’Ă  obtention allait ĂŞtre dĂ©taillĂ©, mais n’apparait pas en tout cas sur mon tĂ©lĂ©phone… Dommage du coup pke le dĂ©but est, comme tout le reste ; gĂ©nial et hyper intĂ©ressant !!

    1. Salut David, tu peux accĂ©der Ă  l’article en donnant ton adresse mail sur le pop-up et tu pourras lire immĂ©diatement l’article 🙂

  3. Ce procĂ©dure me plaĂ®t beaucoup, c’est très comprĂ©hensible, juste j’ai un soucis sur comment avoir le spore de pleurotes,pour ensemencement

    1. Bonjour, merci de votre retour.
      Dans l’article, l’utilise du mycĂ©lium et non des spores de champignons. Les spores de champignons sont rĂ©cupĂ©rer plutĂ´t Ă  partir d’une empreinte de spore. Puis on peut les faire germer sur une gĂ©lose, et ensuite les introduire dans du grain. Je n’ai pas encore Ă©crit d’article sur tous ces procĂ©dĂ©s, mais je me le suis notĂ© pour l’avenir 🙂

  4. Tres bien expliquĂ©, un gros merci, ça m’aide beaucoup

  5. Bonjour,
    merci pour ces superbes explications.
    Le procĂ©dĂ© peut-il ĂŞtre rĂ©pĂ©tĂ© Ă  l’infini ou est ce que Ă  un moment le mycĂ©lium se fatigue ?
    S’Il reste de l’eau dans mon bocal après la stĂ©rilisation, dois-je la retirer ?
    Merci d’avance.
    Clément.

    1. Bonjour,
      Très bonne question. Effectivement le mycĂ©lium vas finir par ce fatiguer, tout comme nous, il viellit. Plus la nourriture qu’on lui apporte est variĂ©, moins rapide sera sa dĂ©gĂ©nĂ©rescence.
      S’il reste de l’eau dans le bocal après la stĂ©rilisation c’est qu’il y en a trop eu au dĂ©part. La laisser pourrait favoriser des conditions anaĂ©robies Ă  l’intĂ©rieur du bocal. La retirer serait mieux, mais attention Ă  la procĂ©dure utilisĂ©e pour ne pas contaminer le substrat.

  6. Bonjour, quelle autre manière conseillez vous pour réduire le risque de contamination ?

  7. Bonjour, pour le substrat, les graines peuvent-elles ĂŞtre dĂ©cortiquĂ©es ou pas? (Ex avec le riz; peut-on utiliser des grains de riz ou faut-il absolument des graines non dĂ©cortiquĂ©es). Je vous remercie d’avance pour votre rĂ©ponse !

  8. Bonjour, super site et super conseils, une question. La stĂ©rilisation peut-elle se faire au micro-onde pleine puissance durant quelques minutes (sans le couvercle en mĂ©tal biensur) mais avec un filmĂ© polyester +Ă©lastique sur le dessus ou, dans un tupperware microondable? Merci! (Je stĂ©rilisĂ© mes substrats de terrarium tropical au micro-onde, d’oĂą ma question.

    1. Bonjour,

      C’est une question que l’on me pose souvent et à laquelle je n’ai pas la réponse pour le moment. En théorie, je dirais que c’est possible si le substrat n’est pas trop volumineux.

  9. Je voudrais un tutoriel sur la fabrication du mycĂ©lium liquide ,s’il vous plaĂ®t

  10. Bonjour
    Si il y a trop d’eau on peut placer le bocal dans un rĂ©cipient fermĂ© avec un dĂ©shydratant tel que le chlorure de calcium ou la soude en pastille placĂ© dans un rĂ©cipient percĂ© placĂ© sur un autre pour rĂ©cupĂ©rer l’eau. C’est aplicable si l’excès d’eau n’est pas trop grand.
    La vapeur d’eau passe Ă  travers le polyfil du couvercle.
    J’utilise ce truc pour le mycĂ©lium sur graines d’oiseaux qui demandent moins d’eau que le seigle.
    Cordialement
    Bernard

  11. Bonjour,

    Pratiquant rĂ©gulièrement des conserves de lĂ©gumes, fruits … avec un stĂ©rilisateur et des pots Ă  joint « Le Parfait », je me demandais si je pouvais Ă©galement utiliser cette technique avec le grain destinĂ© Ă  la production de mycĂ©lium.

    Cordialement

    1. Bonjour Fred,

      Oui c’est possible. Ce n’est pas idĂ©ale, mais c’est comme cela que j’ai commencĂ© mes tous premiers bocaux de mycĂ©lium sur grain 🙂

  12. Frédéric dit :

    En gardant les proportion de grain et d’eau donnĂ© par l’article, est il possible de stĂ©riliser le grain de la mĂŞme manière que les conserve de lĂ©gumes ou fruits. Je fait rĂ©gulièrement des conserves Ă  l’aide d’un stĂ©rilisateur et de bocaux Ă  joint et je voulais savoir si cette technique Ă©tait possible pour le grain.

    Cordialement

    Frédéric

  13. Bonjour Andréas!
    Je voudrais savoir s’il est possible de produire du mycĂ©lium sur grain avec le contenant du sac de culture.

    1. Bonjour,
      Si vous parler du reste du sac de fructification, oui cela est possible, mais attention, les risques de contaminations augmentent !

  14. Bonjour,
    Peut-on utiliser des champignons en bocaux comme base Ă  associer aux grains ? Ou faut-il des champignons frais ?
    Merci

    1. Bonjour,
      Il est possible d’utiliser des champignons en bocaux ou frais, mais faite attention, car vous augmentez vos risques de contaminations, ce ne sont gĂ©nĂ©ralement pas des substrats stĂ©riles.

Laisser un commentaire