Comment définir le prix de vente de vos champignons ?

Si vous décidez de vous professionnaliser en myciculture, il y a forcément un moment où vous vous poserez cette question : comment définir le prix de vente de vos champignons ? Cette valeur est essentielle à fixer pour la pérennité de votre activité agricole. C’est pourquoi dans cet article, je vous explique comment bien choisir : combien devriez-vous vendre vos produits fongiques, le tout avec des exemples simples.

Pourquoi le prix de vente de vos champignons est important ?

En faites, cette valeur n’est pas importante, mais essentielle. Que vous le vouliez ou non, pour vivre d’une activité commerciale, il vous faut empocher de l’argent.

Si vous définissez mal le prix de vente de vos champignons, votre ferme à champignons ne survivra pas longtemps. Un prix de vente trop haut pourrait ne pas vous faire vendre assez de volume de champignons pour être rentable, et avec un prix trop bas, votre marge pourrait être trop faible pour la survie de votre business fongique à long terme.

Il vous faut donc absolument viser juste, en observant plusieurs paramètres.

Comment définir le prix de vente de vos champignons ?

Il y a donc plusieurs paramètres qui vont vous permettre de choisir et d’ajuster votre prix de vente. Vous avez la possibilité d’en faire varier certains et d’autres sont hors de votre contrôle.

Les couts de production

Pour bien fixer le prix de vente de vos champignons, il est essentiel de connaitre tous les couts :

  • Vos charges fixes : Ce sont les charges qui ne changent pas, par exemple l’assurance professionnel et la comptabilité.
  • Vos charges variables : Ce sont des charges qui varient en fonction de la production de champignons, par exemple le substrat : plus vous produisez, plus vous devrez acheter de substrat.
  • Vos amortissement : c’est la répartition des couts de votre matériel sur plusieurs années, cela vous permet de provisionner de la trésorerie à récupérer pour pouvoir racheter ce même matériel dans plusieurs années lorsqu’il ne sera plus utilisable.

Vous avez une certaine marge de manoeuvre sur ces charges, étant donné que vous pouvez toujours trouver une assurance professionnelle moins chère ou bien un substrat moins cher.

Attention, vous ne devriez pas chercher à produire toujours moins cher, surtout si cela impacte la qualité négativement de votre production, ou son volume.

Vous l’avez compris, plus vos charges sont importantes, plus vous devrez vendre vos champignons chers, ou plus vous devrez produire en volume pour compenser.

Le prix de vente de vos champignons est très important pour la viabilité de votre entreprise.
Un myciculteur calculant méticuleusement le prix de vente de ces champignons.

La concurrence

N’hésitez pas à aller étudier le marché des champignons autour de chez vous. Dans la zone où vous allez vendre, et si possible relever toutes les espèces et leur prix dans :

  • Les marchés de producteurs et les amaps
  • Les épiceries et supermarchés
  • Les ventes en ligne
  • Et les restaurants si possible (surtout ceux proposant des produits locaux)
Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Hotte à Flux laminaire DIY

Ces informations locales sur les prix vous aideront à connaitre la fourchette des prix pratiqués.

Le positionnement psychologique

Parmi tous les prix constatés, vous allez pouvoir observer que certains sont haut, et d’autres sont bas.

Vous avez trois manière de vous positionnez :

  • Prix faible : Vous tirez les prix vers le bas en décidons de produire de trop volumes pour compenser la faible marge. Par exemple, 7€ le kilo. La plupart du temps ce type de production sont vendus directement à des supermarchés ou des centrales d’achats.
  • Prix moyen : Vous vous mettez au prix moyen des cultivateurs de champignons, l’avantage c’est que vous savez que ces prix là sont déjà pratiqués et donc probablement accepter. Par exemple autour de 14€ de kilo. Vous avez besoin de volume moins important pour équilibré vos charges et avec ce type de prix vous pouvez vendre à des restaurants ou des amaps.
  • Prix haut : Vous vous placer dans le haut du panier, avec des champignons de grandes qualités et des volumes de production relativement réduits. Par exemple autour de 20€ le kilo. Ici l’essentiel de la production sera vendu au détail à des particuliers.

Évaluer votre production de champignons

Maintenant, en fonction de vos moyens de production, vous allez pouvoir produire une certaine quantité de champignons sur une période donnée. Pour ma part, ce sera autour de 200kg de champignons par mois.

Le volume de production est donc à prendre en compte dans le calcule du prix de vente de vos champignons, car il vous limite également à un salaire maximum.

Votre marge bénéficiaire

La marge bénéficiaire est le prix que vous souhaitez ajouter à votre cout de production. Les marges peuvent varier en fonction du marché cible et de la demande. Vous pouvez compter une marge entre 20 à 70 % pour les produits agricoles frais.

C’est un paramètre important qui va vous permettre d’être rentable et de mieux réinvestir cet argent sur votre exploitation pour de nouveau équipement par exemple et bien sûr d’assurer votre sécurité financière.

Exemple de calcule du prix de vente des champignons

Commençons par prendre en exemple les couts mensuels suivants :

  • Mycélium : 100 €
  • Substrat : 450 €
  • Eau et électricité : 200 €
  • Comptabilité : 150 €
  • Emballage : 100 €
  • Transport : 100 €
  • Divers : 50 €
  • Provisionnement pour amortissement : 50€

Total des couts : 1200 €

Production mensuelle estimée : 200 kg

Cout de production par kilogramme : 1200 € / 200 kg = 6 €. En d’autres termes, chaque kilo de champignons qui sort de la ferme coutera 6€ à la fabrication.

En choisissant une petite production de grande qualité, je choisis une marge bénéficiaire de 70%, ce qui donne les meilleures chances de survit à mon entreprise. Pour le calcule du prix final cela donne donc 6€ / (1 -0,70) = 20€.

Vous pouvez également partir du prix de vente de vos champignons pour voir si la marge est suffisante. Par exemple 15€ le kilo pour être pile dans le marché, puis calculer la marge pour voir si elle vous convient (15€-6€)/15€*100 = 60% de marge.

Autres paramètres

Vous pouvez également instaurer un prix de vente différent pour chaque espèce de champignons, certaines étant moins productives que les autres, vous pourriez par exemple compenser votre marge bénéficiaire en augmentant leur prix.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Myciculteur : Les trois métiers

La saisonnalité peut également rentrer en compte. Certains produits fongiques peuvent être plus demandés à certains moment de l’année, ou bien au contraire il peut y avoir moins de demande. Il en vas de même pour l’offre en champignons dans votre secteur, ce qui nous amener à modifier vos prix à la baisse ou à la hausse.

Conclusion

En synthèse, pour définir le prix de vente de vos champignons, comptabilisé vos charges fixes, variables et vos amortissements, observer les prix de la concurrence, choisissez un positionnement psychologiques de prix, évaluer votre production et votre marge bénéficiaire, et enfin faites vos calcules pour savoir si tous les éléments corroborent vers un prix cohérent pour vous et vos clients.

Merci d’avoir lu cet article sur définir de vente de vente de vos champignons. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

Laisser un commentaire