[Podcast] Les Mycophiles #10 – Maxime – Champiloops

Cliquez sur â–·PLAY pour Ă©couter Les Mycophiles #10 – Maxime – Champiloops. Vous pouvez Ă©galement TÉLÉCHARGER le fichier pour le recevoir sur votre appareil ( clic droit, puis tĂ©lĂ©charger)

Bienvenue dans le podcast les Mycophiles, le podcast où les professionnels et les experts des champignons nous parlent de leur métier, de leur passion.

RĂ©sumĂ© de l’Ă©pisode sur Champiloops avec Maxime !


J’ai rĂ©cemment eu le plaisir de mener un podcast enrichissant avec Maxime, co-fondateur de Champiloops, une champignonnière urbaine innovante basĂ©e dans la rĂ©gion de Grenoble. Ce rĂ©sumĂ© de notre conversation dĂ©voile les coulisses de leur entreprise fascinante et offre un aperçu de la myciculture, un domaine Ă  la fois passionnant et exigeant.

Maxime a commencĂ© par partager l’histoire de Champiloops, co-fondĂ©e avec son associĂ© Hamid, un ingĂ©nieur agronome avec une expĂ©rience prĂ©alable en production de champignons en Iran. Ce partenariat combine l’expertise technique d’Amid avec les compĂ©tences en commerce et gestion de Maxime, Ă©tablissant un Ă©quilibre entre la production et les aspects commerciaux de l’entreprise.

Au cĹ“ur de notre discussion, Maxime a exposĂ© leur engagement envers la durabilitĂ© et l’Ă©conomie circulaire, inspirĂ© par des concepts tels que l’Ă©conomie bleue de Gunter Pauli. Ce principe guide leur approche pour utiliser des dĂ©chets de cafĂ© comme substrat pour la culture des champignons, ce qui rĂ©duit le gaspillage et contribue Ă  un Ă©cosystème plus responsable.

Champiloops a commencĂ© dans une ancienne glacière adaptĂ©e Ă  la champignonnière, offrant un environnement naturellement propice Ă  la culture des champignons. Maxime a dĂ©crit les dĂ©fis uniques rencontrĂ©s, tels que l’excès d’humiditĂ© pour certaines variĂ©tĂ©s et la nĂ©cessitĂ© d’ajuster la tempĂ©rature et l’humiditĂ© pour optimiser la production.

La deuxième phase de leur dĂ©veloppement a Ă©tĂ© marquĂ©e par l’expansion dans un parking souterrain rĂ©habilitĂ©. Cette nouvelle installation a permis Ă  Champiloops de doubler leur capacitĂ©, se concentrant sur la prĂ©paration des substrats. Ils se sont Ă©quipĂ©s d’un pasteurisateur plus grand, permettant une production plus efficace et une Ă©conomie de temps significative. Cela marque un pas vers l’autonomie, avec l’objectif de produire leurs propres substrats biologiques en interne.

Ce pivot stratĂ©gique vers l’utilisation de matières premières locales et biologiques, telles que la paille et le bois, vise Ă  rĂ©duire la dĂ©pendance vis-Ă -vis des fournisseurs externes. Cela reprĂ©sente non seulement une Ă©conomie sur le transport mais renforce aussi leur engagement envers l’Ă©conomie locale.

En termes de distribution, ils ont optĂ© pour un modèle de circuit court, privilĂ©giant la vente directe aux restaurants et magasins bio, tout en collaborant avec des distributeurs locaux. Cette stratĂ©gie de proximitĂ© leur permet d’obtenir un prix de vente moyen Ă©levĂ© et de tisser des liens directs avec leurs clients.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  [Podcast] Les Mycophiles #8 – Jean-Marc Olivier – Truffe et Trufficulture

Pour l’avenir, Maxime a exprimĂ© son dĂ©sir de diversifier leur production en incluant d’autres variĂ©tĂ©s de champignons et d’explorer les utilisations alternatives des champignons, telles que les matĂ©riaux de construction et les textiles. Cela reflète leur vision d’innovation et leur volontĂ© de promouvoir les multiples usages des champignons dans l’Ă©conomie circulaire.

Maxime a conclu avec des conseils prĂ©cieux pour ceux qui envisagent de se lancer dans la myciculture. Il a soulignĂ© l’importance de dĂ©finir l’Ă©chelle de l’exploitation, et de ne pas se disperser en essayant d’apprendre tous les aspects de la myciculture simultanĂ©ment. Il recommande de se concentrer d’abord sur la production de champignons avant de se diversifier dans d’autres domaines tels que la prĂ©paration de substrats et la gĂ©nĂ©tique.

Champiloops est un exemple inspirant de la façon dont la passion, l’innovation et un engagement envers la durabilitĂ© peuvent transformer une entreprise de champignons en une force de la nature et de l’entrepreneuriat. Avec une prĂ©sence sur les rĂ©seaux sociaux et un site web dĂ©taillĂ©, ils offrent non seulement des informations sur leurs produits mais aussi des ateliers pour ceux qui s’intĂ©ressent Ă  la myciculture.

Notre conversation a non seulement Ă©clairĂ© les aspects techniques de la culture des champignons, mais a Ă©galement mis en Ă©vidence l’importance d’une approche Ă©quilibrĂ©e qui marie passion et pragmatisme. Le parcours de Champiloops, avec toutes ses complexitĂ©s et ses innovations, sert de modèle pour ceux qui cherchent Ă  pĂ©nĂ©trer le domaine fascinant de la myciculture tout en adoptant des pratiques durables et responsables.

Merci d’avoir Ă©coutez cette Ă©pisode avec Maxime sur la sociĂ©tĂ© Champiloops. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hĂ©sitez pas Ă  nous laisser un commentaire. 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

Laisser un commentaire