Comment fabriquer une brique de champignon ? [Tutoriel]

Une brique de champignon ? Imaginez un monde où les champignons ne sont pas seulement une délicieuse garniture pour vos plats, mais aussi le fondement de nos constructions… Intrigant, n’est-ce pas ? C’est exactement ce que propose le concept novateur de la « brique de champignon ». Ce matériau révolutionnaire est constitué d’un substrat imprégné de mycélium, l’infrastructure végétative du champignon. En quelques étapes simples, vous pouvez créer votre propre brique de mycélium. Certes, je ne vous promets pas que vous serez capable de bâtir une maison entière avec cette technique, mais elle constitue une introduction fascinante à l’énorme potentiel du mycélium dans le domaine des matériaux de construction.

Dans cet article, nous verrons :

  • Introduction aux mycomatĂ©riaux
  • Comment fabriquer concrètement une brique de champignon ? [Tuto]

Introduction aux mycomatériaux

Les mycomatériaux sont composés, de matières premières qui ont été transformées et fusionnées avec du mycélium de champignon. En effet, le mycélium va se nourrir et coloniser ces substrats pour finir par former une seule entité : le mycomatériel.

Les mycomatériaux sont probablement l'avenir de la construction écologique
Plusieurs mycomatériaux de type brique

Ils en existent des tonnes. Aujourd’hui, avec le mycélium, on peut fabriquer des isolants, des textiles, du cuir, des emballages et même des briques ! Ce champ de savoirs est très jeune et il y a beaucoup de choses à explorer et à créer.

Toutes les espèces de champignons sont diffĂ©rentes et ont donc une fonction potentiellement diffĂ©rente dans les mycomatĂ©riaux. Certains champignons vont ĂŞtre utilisĂ©s pour la construction, car ils ont un mycĂ©lium dur et dense, d’autres vont possĂ©der des mycĂ©liums très collants et pourront ĂŞtre utilisĂ©s Ă  la place de la colle chimique dans l’industrie du papier, et d’autres mycĂ©liums, encore, vont repousser les insectes et pourront devenir des isolations contenant naturellement un insecticide.

Le plus fantastique dans tout ça ? C’est que les mycomatĂ©riaux ne reprĂ©sentent qu’une partie de ce que le mycĂ©lium de champignons va apporter au monde. Je vous conseille de lire cet article pour en savoir sur le mycĂ©lium.

Comment fabriquer concrètement une brique de champignon [Tuto]

La fabrication d’une brique de mycĂ©lium n’est pas très complexe, cependant il y a quelques Ă©tapes Ă  bien respecter pour obtenir le meilleur rĂ©sultat possible.

Le matériel

Alors pour fabriquer une brique de champignon, il va nous falloir un peu de matériel. Donc, commençons par regarder la liste :

  • Du mycĂ©lium : c’est la matière vivante qui va donc permettre l’agrĂ©gation de la matière vĂ©gĂ©tale. Pour ma part, je vais utiliser du mycĂ©lium de pleurote Ă  huitre (Pleurotus ostreatus) si vous ĂŞtes dĂ©butant, je vous le conseille pour ce type d’expĂ©rience. Si vous avez un niveau un peu plus avancĂ©, ou si vous ĂŞtes aventurier, je vous conseille plutĂ´t d’utiliser un polypore comme le rĂ©ishi ou la Trametes versicolore. Les champignons de type polypore ont l’avantage d’avoir un mycĂ©lium beaucoup plus solide que les pleurotes. Si l’on peut dire, ils vont cimenter plus fortement le substrat.

    Vous pouvez obtenir du mycélium ICI (10% de réduction avec le code MYCICULTEUR)
  • De la matière première : Les champignons que je vous ai proposĂ©s sont des dĂ©composeurs primaires, donc on va plutĂ´t utiliser de la sciure de bois de feuillus, de la paille, pourquoi ne pas essayer aussi avec du chanvre ? Enfin bref de la matière ligneuse, c’est-Ă -dire une matière vĂ©gĂ©tale assez dure qui se rapproche du bois brut. Pour ma part, je vais utiliser de la paille (hachĂ©e pour faire des brins assez petits) mĂ©langĂ©e Ă  la sciure. Les brins de paille vont ĂŞtre comme le mĂ©tal que l’on met dans le bĂ©ton pour le solidifier, et votre sciure fine servira en quelque sorte de sable ou de gravier.
  • Un moule Ă  briques : Alors ça peut ĂŞtre une boite Ă  chaussures, un Tupperware en plastique ou un moule en bois. C’est ce qui va donner finalement la forme Ă  votre brique. Ă€ vous de voir ce que vous souhaitez utiliser ! Si vous utilisez une matière vĂ©gĂ©tale pour mouler votre brique (bois, carton, papier.) PrĂ©voyez Ă©galement un sac de congĂ©lation supplĂ©mentaire pour ne pas avoir le mycĂ©lium en contacte direct avec la matière.
  • Une marmite : avec une taille assez grande, que l’on utilisera pour prĂ©parer notre recette de substrat.
Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment faire pousser des champignons sur du papier toilette ? [Tuto]

Nettoyage du substrat

Le substrat que vous allez utiliser pour réaliser votre brique à champignon doit être propre, donc pas d’exposition à l’humidité à la poussière, si possible. Plus le substrat est propre à la base, plus vous avez de chance de réussite par la suite.

le substrat de la brique doit être propre avant ensemencement avec le mycélium
Traitement Ă  la chaleur du substrat pour la brique

Donc, pour commencer on va nettoyer le substrat à champignon. Pourquoi ? Et bien parce que le substrat peut contenir des micro-organismes que vous ne voyez pas à l’œil nu et qui peuvent se développer par la suite.

Donc, je place dans une taie d’oreiller environ 50 % de sciure et 50 % de sciure de bois et je la fais chauffer dans l’eau pendant 30 min environ. La chaleur va tuer les micro-organismes et l’eau va hydrater le substrat pour la suite. Vous avez d’autres méthodes de pasteurisation et de stérilisation dans cet article.

Une fois le temps passé, je sors mon substrat de l’eau et je laisse égoutter environ 30 minutes pour ne pas mettre un surplus d’eau dans le substrat.

Ensemencement de la future brique de champignon

Pour que le substrat devienne mycomatériaux, il faut que nous lui ajoutions le mycélium.

Pour remplir le moule, faites une couche de substrat, puis une couche de mycélium pour que la colonisation soit homogène. Et recommencez jusqu’à ce que votre moule soit plein. Plus les couches sont fines, plus l’ensemencement sera homogène. Vous pouvez également mixer le tous. Si vous souhaitez faire de petites briques, je vous conseille plutôt d’utiliser uniquement de la sciure pour obtenir quelque chose de plus compact.

L'ensemencement de la brique de champignon correspond à un apport de mycélium de champignon
L’ensemencement permet au mycĂ©lium de lier la matière

Si vous utilisez un moule en bois, remplissez d’abord votre sac en plastique, mĂ©langez, puis placez-le dans le moule pour lui donner sa forme.

Dans tous les cas le mĂ©lange de mycĂ©lium et de sciure doit-ĂŞtre dense. Donc, n’hĂ©sitez pas Ă  tasser un peu, surtout si vous utilisez de la paille. Ne tassez pas trop non plus le mycĂ©lium, il a besoin d’un minimum d’oxygène pour se dĂ©velopper.

Vous pouvez Ă©galement faire un petit filtre avec du polyester pour retenir les contaminants de l’air, mais globalement, vu que la brique est relativement compactĂ©e, il y aura peu d’Ă©change gazeux et les contaminations resteront potentiellement faibles. Donc, je n’en fais pas pour ma part.

Une fois que la brique est ensemencée, passons à la suite.

Incubation de la brique de champignon

L’incubation de notre brique de champignon va permettre au mycĂ©lium de se dĂ©velopper sur le substrat pour agrĂ©ger les particules entre elles, et solidifier l’ensemble.

Pour réaliser cela, placez votre brique de mycélium entre 20 et 25°C (selon la souche de champignon que vous utilisez). Elle devra incuber dans le noir pour que la lumière ne vienne pas stimuler le mycélium et le fasse accidentellement fructifier.

L'incubation du mycélium lui permet de structurer la forme de la brique
RĂ©sultat de la brique après 10 jours d’incubation

L’incubation devrait être complète au bout de 10 jours à 2 semaines environ. Cette étape de colonisation est bien achevée lorsque la brique est entièrement blanche et que l’agrégation des particules ligneuses est solide.

N’hĂ©sitez pas Ă  laisser la brique un peu plus longtemps si vous n’ĂŞtes pas sĂ»r. Ici, le substrat doit ĂŞtre lĂ©gèrement surincubĂ©, c’est Ă  dire, que le mycĂ©lium doit s’Ă©paissir Ă  la surface du substrat. Ce n’est pas souhaitable pour un substrat qui doit par la suite fructifier, mais ce n’est pas le but de notre opĂ©ration.

Les myciculteurs qui ont lu cet article ont aussi lu  Faire pousser des champignons de Paris facilement [TUTO]

Faire sécher la brique de champignon

Une fois que la phase d’incubation est terminée, vous pouvez sortir la brique de son moule. Vous constaterez qu’elle est humide. Pour la durée de vie de notre brique, nous allons donc la sécher. Cela permettra de tuer le mycélium et d’éviter que votre brique se mette à fructifier.

Pour réaliser l’opération, passer la brique au four à 100°C durant 45 minutes. Et voilà ! La première brique de mycélium de votre maison est prête à être posée !

Les briques de champignons permettront de construire des isolations ou bien des murs de maisons Ă©cologiques
Résultat après séchage : les premières briques de ma futur maison écologique

Merci d’avoir lu cet article sur comment fabriquer une brique de champignon ! Si vous avez des remarques ou une question, n’hĂ©sitez pas Ă  nous laisser un commentaire ! 🙂

Si vous avez aprécié mon article vous êtes libre de le partager!

2 rĂ©ponses sur “Comment fabriquer une brique de champignon ? [Tutoriel]”

  1. Pacôme Giraudeau dit :

    Bonjour,
    Tour ceci est très intéressant, merci de nous le partager.
    Une de mes questions n’a cependant pas Ă©tĂ© rĂ©pondu : comment lier les briques au moment de la construction/l’assemblage des briques ? Y-a-t-il un remplacement en mycĂ©lium au ciment ?

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Pour lier les briques, pourquoi ne pas utiliser du béton de chaux, de chanvre, ou encore à base de terre, comme dans les construction écologique ?

Laisser un commentaire